Insécurité : Un monastère catholique et un temple FJKM victimes d’une attaque

L’insécurité ne cesse de prendre de l’empleur. A présent, même les temples et les monastères font parties des victimes de ces sans foi ni loi. Dernièrement, c’est la ville de Fianarantsoa qui a été le théâtre de ces attaques sans scrupules.

Les lieux sacrés comme le temple et le monastère ont été les cibles d’attaques ces derniers temps. Deux cas confirment cela dans le centre ville de Fianarantsoa, depuis le début de cette année 2018. Un monastère catholique qui se trouve à Maromby à Fianarantsoa et un temple FJKM dans le centre ville ont été victimes d’une attaque.
Dans la nuit du mercredi 1er mars 2018, le monastère de Maromby, qui se trouve sur le long de la route nationale 42 qui mène vers Ikalamavony, était victime d’une attaque. Les bandits étaient composés de plusieurs personnes cagoulées. Ils ont cassé le mur pour pouvoir y entrer, selon les explications émanant de sources locales. Et ils ont directement pénétré dans la trésorerie.
Le prêtre a été menacé par une arme et il était obligé de donner l’argent. Ainsi, les bandits ont pris 3.500.000 Ariary de la caisse de ce monastère. La police a été mise au courant de cette affaire une fois que les bandits ont quitté les lieux.
Après cette attaque du monastère, le temple de la FJKM Ikianjasoa Rasalama, qui se trouve également à Fianarantsoa, a été également victime d’une attaque. L’attaque se déroulait lundi dernier. Ce temple qui venait de faire des rénovations des lieux, ainsi que des équipements à l’intérieur. Selon les explications reçues, un écran plat et des rideaux ont été volés par les bandits.
A l’heure où nous mettons sous presse, aucune personne n’a été encore arrêtée concernant ces deux attaques.

F.A

Imprimer Imprimer