ITM 2018 : 75 eductours vont venir à Madagarcar

L’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) a annoncé la venue de plus de 75 agences et médias/bloggeurs, lesquels visiteront des sites d’exception répartis sur tout le territoire, avec un passage d’une journée au salon ITM, pour rencontrer les opérateurs de la Grande île. Il ressort, à l’issue de la conférence de presse donnée par l’ONTM hier au Tamboho Hôtel, au Tana Water Front d’Ambodivona, que la reconduction du grand projet national d’éductours dédié aux agences de voyages internationales et à la presse issues de nos principaux marchés constitue une des particularités du salon ITM 2018 qui se tiendra du 31 mai au 03 juin 2018 au Village Voara d’Andohatapenaka.
La première vague d’éductours concerne les tours opérateurs et agences de voyages provenant de la France, de l’Allemagne et d’autres pays francophones comme la Suisse et la Belgique. Ces eductours visent à augmenter le nombre de touristes accueillis par les Tours Opérateurs nationaux en provenance des marchés cibles, faire progresser le nombre de partenariats commerciaux entre les professionnels internationaux du tourisme et les opérateurs malgaches et enfin à diversifier les segments de marché affinitaire sur les marchés prioritaires et porteurs pour Madagascar.
Placée sous le thème de l’écotourisme, la deuxième vague d’éductours sera organisée en partenariat avec les Iles Vanille. Appuyé par l’Union des Chambres de Commerce et de l’Industrie de l’Océan Indien (UCCIOI) et l’AFD, cette action entre dans le cadre d’un programme innovant de développement de l’écotourisme dans l’océan indien. Ces eductours concernent 26 Tours opérateurs/journalistes/ bloggeurs issus de la France, de l’Italie et du Royaume-Uni. Plusieurs compagnies aériennes à l’instar d’Air Austral, vont également appuyer l’organisation de ces eductours des Iles Vanille. Et enfin, 3 agences réceptives malgaches sont fortement impliquées dans ce projet. Ce projet a vu l’implication de différents acteurs locaux sur l’ensemble des îles, qui ont apporté leur soutien pour la logistique. Il démontre qu’une action de coopération régionale peut se traduire au niveau local. Il a permis de capitaliser sur le savoir-faire local en matière d’écotourisme et de développer un programme au niveau régional. Des groupes chinois, hongrois et de spécialistes en voyages d’entreprises renforceront également ces eductours.

L.R

Imprimer Imprimer