JCI Vohitra Maitso : Aménagement d’aire de jeux par le recyclage des déchets

99

A Madagascar, les droits des personnes autistes et ceux des enfants en général, ne sont pas encore parfaitement protégés. Une trentaine à une quarantaine d’enfants autistes arrivent chaque premier samedi du mois au centre Autisme Madagascar.
Dans le but de protéger les enfants autistes et afin d’aider les parents, la Jeune Chambre Internationale (JCI) Vohitr’Iarivo – dont la mission principale est de créer des changements positifs dans la communauté – avec le projet JCI vohitra Maitso, a aménager une aire de Jeux pour les enfants du centre Autisme Madagascar. «Ce centre est un lieu d’information, de partage et d’échange entre les parents des enfants autistes», a fait savoir Mbolatiana Raveloharimisa, présidente de l’association Autisme Madagascar
La pollution sévit le territoire tananarivien et les déchets constituent l’un des facteurs à maîtriser pour modifier cette tendance. De ce fait, la JCI valorise les déchets matériels collectés auprès des entreprises, des Associations et des Particuliers.
L’équipe de Green N cool (une entreprise sociale spécialisée dans les activités de recyclage et de valorisation des déchets) avec l’aide de l’équipe de Fakotory (une association œuvrant dans la réduction de la production de déchets et dans la création d’emploi pour les femmes malentendantes de l’association AKAMA), de plusieurs bénévoles, a prêté main-forte dans la réalisation de ce projet de la JCI Vohitr’Iarivo.
L’inauguration de l’aire de Jeux s’est tenue samedi dernier au centre, à Soavimasoandro.
«La deuxième phase du projet Vohitra Maitso devra se dérouler durant ce mois d’août. Il consiste à initier le cycle de l’économie circulaire du plus grand nombre. Ainsi, des séances de formation en tri de déchets seront offertes. L’équipa va également mettre en place des bacs de tri au niveau de plusieurs organisations», a fait savoir Raphaela Rakotovao, du JCI Vohitr’Iarivo. Des relations avec les entreprises transformatrices de déchets déjà présentes devront, en outre, être tissées d’ici peu.

Jemima R

Imprimer Imprimer