Kraomita Malagasy : Le dialogue prôné

Redresser la Kraomita Malagasy est un objectif commun pour les employés de cette société d’Etat, les dirigeants de la Kraoma ainsi que le Ministère des mines et des ressources stratégiques. “Le dialogue permet de trouver une solution à tout problème” s’est exprimé hier Fidiniavo Ravokatra, Ministre des Mines et des Ressources Stratégiques par rapport aux difficultés subies par la Kraomita Malagasy. Il s’est ainsi réuni hier à Ampandrianomby avec le Conseil d’Administration et le DG de la Kraoma Nirina Rakotomanantsoa ainsi que les représentants des employés de cette société qui fait face à des difficultés majeures.
Brieville Andriamena où se situe l’usine est une des localités frappées par les dernières inondations. Si bien que des employés sont sinistrés et peinent à trouver de quoi manger. Des mesures et des stratégies ont été mises en œuvre avec différents responsables a annoncé le ministre Fidiniavo Ravokatra. Avec le BNGRC, différents partenaires peuvent se donner la main pour être au chevet de ces employés. Les employés ont souligné que leurs revendications n’avaient rien de politique et cette rencontre a permis de dénouer une crise sociale.
Bien que la question relative aux salaires n’ait pas été résolue à 100%, ils reconnaissent que des efforts ont été entrepris pour dénouer la crise sociale. Tel que nous l’avons déjà précisé dans nos colonnes, la Kraoma fait face à un détournement de 101 milliards d’Ariary de l’ancien dirigeant et 39 milliards d’Ariary de pertes. Les salaires d’Octobre, Novembre et Décembre ont pu être payés grâce aux efforts déployés par les dirigeants de la société et le Ministère. Il faut maintenant trouver des solutions pour honorer les salaires de Janvier et Février. Et des solutions pérennes s’imposent.

Partenariat et audit technique

Les Russes ont cessé les activités d’exploitation depuis le mois de Juillet dernier et ils ont plié bagage au mois de Novembre sans pour autant rompre définitivement le contrat. Qu’en est-il de la suite du partenariat avec Ferrum Mining? Se poursuivra-t-elle avec des modifications, ou sera-t-elle dissolue ? Une dissolution n’est cependant pas aisée compte-tenu des dimensions internationales.Les questions de savoir comment faire fonctionner la société avec les matériels restants après le départ des Russes ont été apportées. Les employés de la Kraomita ont les savoir-faire requis selon les précisions du Ministre des Mines et des Ressources Stratégiques.
L’on apprend par ailleurs que la partie malgache et les Russes ont des points de vue différents sur les réserves de la Kraomita Malagasy. Les Russes estiment qu’il n’y a pas de réserve si les employés de Kraoma entre autres soutiennent le contraire. Un audit technique sera réalisé et des techniques de haut niveau seront utilisées pour estimer les réserves. Cela conditionnera d’ailleurs la poursuite de la coopération avec les Russes ou avec d’autres partenaires. Dina Andrianirina, représentant des employés confirme qu’il existe bel et bien des réserves mais tout dépend du rythme d’exploitation.

Claudia R.

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.