- Première chaine de télévision privée - http://matv.mg -

L’ancien DG de l’ACM : frappé d’IST Olivier Mahafaly auditionné par le Bianco

L’ancien DG de l’ACM et l’ancien Premier ministre, deux autres personnalités qui font objet d’enquête au niveau du BIANCO. Les poursuites ne cessent pas, tout ce qui ont avoir avec des agissements suspects doivent répondre de leurs actes.

La série noire continue du côté des proches de l’ancien régime. Après Hugues Ratsiferana, Mbola Rajaonah et Henry Rabary Njaka, voilà que deux autres personnalités sont poursuivies par la justice. Il s’agit de James Andrianalisoa, l’ancien Directeur Général de l’Aviation Civile de Madagascar (ACM) d’une part et de Olivier Mahafaly, l’ancien Premier Ministre.
Selon les informations recueillies, l’ancien DG de l’ACM a été interdit de sortie du territoire malagasy le 28 février dernier, nous a confié une source diplomatique. Arrivé à l’aéroport d’Ivato pour partir à l’extérieur du pays, il a été par la suite notifié de l’interdiction. Ce qui dit que cet ancien haut responsable est concerné par un dossier qui demeure un mystère pour le moment. En tout cas, l’ACM a émis hier un appel à candidature pour le poste de Directeur Général en remplacement à James Andrianalisoa.
Quant à l’ancien Premier Ministre Olivier Mahafaly, il a été auditionné par le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) récemment, nous a-t-on indiqué. En revanche, il est de nouveau incriminé dans un autre dossier portant sur des subventions exceptionnelles dans 5 Communes. Une affaire qui a d’ailleurs été transmise au Pôle Anti-Corruption (PAC) le 28 février dernier, ayant permis la détention préventive d’un haut fonctionnaire au sein de la Primature et de la gérante d’une entreprise bénéficiaire de plusieurs marchés. Les maires d’Anketrakabe, Andrafiabe, Ambolobozobe, Antsalaka et Mahavanona ont quant à eux été placés sous contrôle judiciaire. Les cinq Communes suscitées ont été bénéficiaires des subventions exceptionnelles d’une valeur de 1 milliard Ariary et qui avait pour but de construire de nouveaux bureaux communaux. L’enquête a permis de déboucher sur des faits de favoritisme, de cadeau illicite et de faux et usage de faux en écriture publique. Un dossier qui pourra faire l’objet d’une saisine de la Haute Cour de Justice vu que l’ancien PM ne peut être jugé que par cette cour.
Joints au téléphone et invités à apporter ses précisions sur cette affaire ainsi que sur les précédents dossiers, les responsables auprès du Bianco se sont abstenus de tout commentaire. Ces derniers qui ont toujours rappelé qu’ils mènent de manière impartiale leur mission et sans distinction de clan ou d’appartenance politique. Ils ont tenu à souligner que face aux rumeurs de chasses aux sorcières véhiculées par certains politiciens, le Bianco ne s’engagera jamais dans cette pratique malsaine et que la lutte contre la corruption est menée pour l’intérêt de la Nation.

Marc A.


Article printed from Première chaine de télévision privée: http://matv.mg

URL to article: http://matv.mg/lancien-dg-de-lacm-frappe-dist-olivier-mahafaly-auditionne-par-le-bianco/

Copyright © 2014 . All rights reserved.