Législatives 2019 : 58 des 210 partis politiques dans la course

Au final, les organes chargés de vérification et d’enregistrement des candidatures (OVEC) ont reçu 855 dossiers de candidature aux élections législatives du 27 mai 2019, d’après le rapport effectué par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) hier, à l’occasion d’une conférence de presse dirigée par Thierry Rakotonarivo, vice-président de cet organe chargé de l’organisation des élections. Les partis politiques sont moins représentés dans ces élections. Des 855 dossiers parvenus aux OVEC, 340 seulement sont issus de partis politiques, les 515 restants se présentent aux élections à titre de candidats indépendants. 58 partis politiques sur les 210 enregistrés officiellement au ministère de l’Intérieur participent aux élections législatives de mai 2019.
Cette fois-ci, la plateforme présidentielle «Isika Rehetra Miaraka amin’i Andry Rajoelina», qui réunit les partis VPM-MMM, TGV/MAPAR, le parti Vert, Hiaraka Isika, reste en pôle position avec 106 candidatures. Obtenir la majorité des sièges à l’Assemblée Nationale est l’objectif du camp présidentiel. Outre la plateforme présidentielle, des candidats entrent en lice en portant les couleurs du MAPAR (9 candidats) et du TGV (4 candidats).
Pour que ces législatives soient clairement « une revanche » à prendre après la présidentielle de 2018, le parti TIM a fait entrer dans la course aux législatives 79 candidats. Il paraît également que certains candidats issus du TIM se présentent à titre indépendant. La plateforme VTT fondée par l’ancien président Hery Rajaonarimampianina et l’ancien ministre Tabera Randriamanantsoa présente seulement 2 candidats. Le MTS de Roland Ratsiraka, l’UNDD présidée par Emmanuel Rakotovahiny, ABA de Dany Rakotoson ainsi que UNRRM de Véronique Rajerison figurent parmi les partis politiques en lice aux législatives.
La CENI a fait noter que les 119 OVEC de tous les Districts ont reçu des dossiers de candidature. Donc, pas de circonscription électorale sans candidats. Quoi qu’il en soit, le nombre de candidatures reçues varient d’un District à l’autre. Le District de Mahajanga détient le record du plus grand nombre de candidatures avec 16 dossiers reçus. Il est suivi du District d’Arivonimamo avec 14 dossiers de candidatures. Toamasina I, Moramanga, Ampafarafaravola ont enregistré respectivement 13 candidatures. Les Districts d’Antsohihy et Vohipeno n’ont reçu respectivement que 3 dossiers de candidature.
Les OVEC disposeront de 72 heures, après le dépôt des candidatures pour examiner tous les dossiers. Ils trancheront au plus tard ce vendredi 15 mars. Si les dossiers reçus sont acceptés, les OVEC délivreront l’attestation d’enregistrement. Dans le cas contraire, ils donneront une attestation de refus. En cas d’insatisfaction, les candidats concernés peuvent toujours recourir à la CENI, puis à la HCC. Cette dernière institution aura le dernier mot en ce qui concerne la candidature aux Législatives.
Selon le chronogramme fixé par la CENI, la liste officielle des candidats retenus à la course aux législatives sera publiée au plus tard le 19 mars prochain. Avant de passer à l’opération d’impression des bulletins uniques, le tirage au sort qui devra déterminer l’ordre des candidats dans le bulletin unique est prévu pour ce 22 mars.

Vola R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.