LF 2020 : Les députés ont apporté des amendements

Chaque année, le projet de loi de Finances fait toujorus l’objet de grands débats. Force est de constater qu’élaborer et adopter des lois ne sont pas choses faciles. Les chambres parlementaires ont du pain sur la planche.

Le projet de loi des finances 2020 a été adopté par les députés samedi dernier. Des amendements ont été apportés par ces parlementaires durant la séance plénière. En effet, les droits de douane de 20% sur les bondillons, prévus par le projet de loi initiale n’a pas plu aux députés. Pour eux, une menace de hausse de prix du savon s’abattra sur le pays si cette hausse est prise en compte. De ce fait, les parlementaires de l’Assemblée Nationale ont ramené ce taux à 10%, le taux précédent appliquée pendant l’exercice 2019. Cette initiative avait été proposée par la commission Finances de l’Assemblée Nationale. Toutefois, cette rectification a été source de divergence d’opinions au sein de la Chambre Basse du parlement. Ceux qui optaient pour ce maintien des droits de douane de 20% sur les bondillons avançaient que ce taux permettra de contenir les importations et mettra beaucoup plus sur la compétitivité les produits de fabrication malgache. Pour ces derniers, les industriels du pays seront mieux protégés des importations de produits semi finis.
Le projet de loi des finances ainsi adopté auprès de la Chambre Basse du Parlement est attendu au Sénat courant de cette semaine. Le Sénat, lui aussi, aura son mot à dire sur ce projet de loi de finances. Bon nombre de Sénateurs voient du mauvais œil la coupe du budget de leur institution d’une part, mais aussi sur certaines taxes inscrites dans ce projet de loi. Des taxes qui pourront se répercuter sur les prix à la consommation de plusieurs denrées.
Le projet de loi amendé par l’Assemblée Nationale n’est pas encore transmis au Sénat jusqu’à hier soir, a-t-on appris.

Marc A.

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.