LFR 2019 : Construction de 4 universités et 13 hopitaux parmi les grands projets

Les réalisations commencent à voir le jour quant au projet titanesque du Président de la République Andry Nirina Rajoelina dans la capitale. Entre autres, 4 universités et 13 hopitaux seront prochainement construits.

Le conseil des ministres en date de mercredi 15 mai 2019 a adopté l’ordonnance portant loi de finances rectificative 2019. Cette ordonnance devra passer un contrôle de constitutionnalité avant son application. Pour l’exercice 2019 inscrit dans cette ordonnance portant loi de finances rectificative 2019, l’Etat malgache disposera d’un budget de 8 607 milliards d’Ariary dont les 60% seront alloués à l’infrastructure. L’Etat a mis en exergue, dans cet ordonnance portant loi de finances rectificative 2019, la réalisation des promesses présidentielles. Le commencement de la réalisation du projet phare de l’IEM, le «Tanamasoandro», la reconstitution des lignes ferro- viaires autour de la capitale ainsi que la construction de 13 hôpitaux modernes figurent parmi les projets inscrits dans cette LFR 2019.

D’immenses Chantiers

Le projet «Tanamasoandro» verra le jour très prochainement. Ce projet titanesque du Président de la Répu-blique Andry Rajoelina est prévu commencer cette année si l’on croit cet ordonnance portant loi de finances 2019. En effet, une ligne budgétaire est allouée à son commencement. Presque la plus part des prome-sses présidentielles sont inscrites dans cette LFR 2019. D’immenses projets routiers sont également prévus dont la réhabilitation des Routes nationales 44, 5a, 5, 9, 13 ainsi que la construction des «flyovers». Toujours sur le plan du transport, l’achat des locomotives pour l’axe Fianarantsoa Cote-Est est également prévu.
Du coté de l’enseignement et de l’éducation, la LFR 2019 prévoit la construction de 4 universités modernes ainsi que la construction et réhabilitation de 800 salles de classe sans oublier les «Kits Scolaires».
D’autres consignes strictes ont été également décidées lors de l’adoption de cette ordonnance portant loi de finances rectificative 2019. EN ce qui concerne la JIRAMA entre autres, il a été décidé que tous les services de l’Etat ainsi que tous les organismes lui étant rattachés paieront à la JIRAMA une facture d’électricité comme tout le monde. Et comme pour tout usagé, il a été décidé que la JIRAMA est en droit de couper l’approvisionnement en électricité ou en eau de ces bâtiments en cas de non règlement de facture.
L’Etat prévoit une croissance annuelle de l’ordre de 5.2% pour cette année si le taux d’inflation devrait être maintenu autour de 6.7%.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.