LTP Ampefiloha : Un candidat menace ses surveillants

Un cas peu fréquent s’est produit au LTP Ampefiloha lors de la deuxième série de l’examen du baccalauréat de l’enseignement technique.
Un candidat aurait menacé ses surveillants en pleine épreuve. Pour quelles raisons?
Les faits!!!

Un candidat inscrit au centre Lycée Technique Ampefiloha a menacé ses deux surveillants hier durant les épreuves de la matinée. Selon les informations recueillies sur place, ce candidat voulait absolument consulter des documents en demandant l’autorisation des surveillants. Puisqu’il s’agit d’une tentative de fraude, ces derniers ne lui ont pas permis. Pris de colère, le candidat n’a pas hésité de menacer verbalement lesdits surveillants. Tout de suite, le chef de centre, le Responsable de l’office du baccalauréat ont été mis au courant de cet incident, et les éléments des forces de l’ordre chargés de la sécurité sont intervenus. Le candidat a de ce fait reconnu ses torts et supplié les responsables de pardonner ses agissements. Ainsi, comme tous les autres candidats, il a pu continuer l’examen, selon les informations reçues.
D’après les constatations de Randrianarison Narindraniaina, Chef de centre du LTP Ampefiloha, la deuxième série de l’examen du baccalauréat de l’enseignement technique qui a débuté ce lundi s’est déroulée sans incident majeur, en ce qui concerne ce centre à part celui d’hier (un candidat qui a menacé ses surveillants). Sur les 715 candidats inscrits, 12 seulement ont manqué à l’appel.
Après les évènements de la semaine dernière notamment les épreuves du baccalauréat général, lesquelles ont été perturbées suite aux fuites de sujets et aux retards de commencement de quelques épreuves, les surveillances et la sécurité ont été renforcées. En effet, si 2 responsables par salles ont assuré la surveillance la semaine dernière, depuis lundi, trois surveillants par salle sont actuellement mobilisés. Rien ne sera pris à la légère, pour cela des surveillants se trouvent également dans les couloirs, toilettes. Chaque centre est sécurisé par des éléments des forces de l’ordre.
Notons que l’examen du baccalauréat de l’enseignement technique n’est pas concerné par la deuxième session exceptionnelle.

jemimaR

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.