Lutte anticorruption  : Un expert allemand intègre le BIANCO

La lutte contre la corruption est un combat de longue haleine, du moins à Madagascar et requiert la contribution de tout un chacun, du peuple tout entier. Force est de constater que la pauvreté engendre la corruption. Les autorités déploient ainsi les gros moyens.

La corruption engendre une défaillance notable au sein de l’administration du pays, freine la croissance économique et défavorise les pauvres. La corruption est à la fois un problème social majeur et un défi permanent.
Florian Schatz, de nationalité allemande, expert international, spécialiste en gouvernance et en lutte anti-corruption, vient d’intégrer l’équipe du Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO).
Son objectif est de trouver des moyens plus efficaces de réduire le taux de prévalence de la corruption et d’abolir ce phénomène à Madagascar. Son intégration fait partie de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Lutte Contre la Corruption. Florian Schatz est mandaté pour une mission de deux ans au sein du BIANCO. Sa principale mission est de coordonner et d’harmoniser les actions de prévention et d’éducation.
Par ailleurs, la Coopération allemande s’active dans la lutte contre la corruption dans les secteurs touchant les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) à travers le Projet de Développement Communal Inclusif et Décentralisation (Pro DéCID) du GIZ. En outre, le Pro DéCID du GIZ et le BIANCO avaient signé hier une convention de partenariat, consistant à améliorer la gestion des finances communales, la qualité des services communaux et les structures nationales d’accompagnement aux collectivités territoriales à travers la promotion de la transparence et la lutte contre la corruption. Le projet sera opérationnel dans trois régions, Boeny, DIANA et Analamanga.
Cette année 2017 est une année de travail et de concrétisation des activités d’intervention, a fait savoir Jean Louis Andriamifidy, Directeur Général du BIANCO. Cette convention entre le GIZ et le BIANCO concerne l’appui du GIZ au BIANCO dont la mise en œuvre du projet DéCID sur l’amélioration des gestions des finances communales, et le renforcement de capacités des équipes du BIANCO grâce à cette intégration de l’expert allemand au sein de l’équipe dirigeante.
Le DG du BIANCO a rappelé que Madagascar dispose déjà des services d’experts nationaux, mais des échanges d’expérience au niveau international s’avèrent également nécessaires.

Jemima R

Imprimer Imprimer