Lutte contre la malnutrition : 500.000 USD de la Corée du Sud

A Madagascar, 44% des décès des enfants sont associés à la sous-nutrition. La République de Corée, le Programme Alimentaire Mondial et leurs partenaires sont engagés à appuyer le Gouvernement de Madagascar dans la lutte contre la malnutrition.

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a reçu un don d’un montant de 500.000 dollars de la République de Corée. La remise symbolique s’est déroulée hier au siège de l’Office National de Nutrition, en présence du Coordonnateur National de l’Office National de Nutrition, le Docteur Lucie Solofonirina et du Lieutenant Colonel Faly Aritiana Fabien, Coordonnateur de projets du BNGRC.
Une partie de ce don permettra au PAM d’acheter 70 tonnes d’aliments de supplémentation prêts à l’emploi pour traiter la malnutrition aigüe modérée chez 7 800 enfants des régions d’Atsimo Andrefana, Anosy et Androy affectées par la sécheresse, la malnutrition et l’insécurité alimentaire, durant la période de soudure allant de décembre 2019 à février 2020, selon les précisions apportées par Moumini Ouedraogo, représentant du PAM à Madagascar. «Cette allocation arrive à point nommé surtout pour les districts comme Fotadrevo, Itampolo…où la situation nutritionnelle est inquiétante». Le PAM ne manque pas d’exprimer sa reconnaissance, la République de la Corée ayant réagi positivement à son appel d’aide d’urgence pour les femmes et les enfants du Sud de Madagascar. Son représentant a par ailleurs réitéré la volonté du PAM d’appuyer le gouvernement de Madagascar dans le domaine de la nutrition et de réponse aux urgences.
La Corée suit de près la situation dans le Sud de Madagascar. L’année dernière, S.E.M. Lim Sang-woo a visité trois fois le Grand Sud et constaté de visu la gravité et l’urgence de répondre à la crise nutritionnelle qui évolue dans cette région. Le gouvernement sud-coréen continuera de travailler en étroite collaboration avec le PAM pour que les habitants de la région du Grand Sud puissent surmonter cette crise.
A noter que ce don s’inscrit dans le cadre du projet dénommé «Assistance alimentaire et nutritionnelle d’urgence aux ménages affectés par l’insécurité alimentaire» dans le sud de Madagascar. La réponse à l’urgence est en cours depuis décembre 2019 pour subvenir aux besoins nutritionnels des populations durant la période de soudure, en collaboration avec l’ONN et les organisations non gouvernementales. Le système de surveillance nutritionnelle du troisième trimestre de 2019 a montré que le district d’Ampanihy est resté en situation d’urgence depuis 2018. Celui de Bekily est classé en situation d’alerte nutritionnelle. Chaque année, plus de 100 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë modérée sont traités dans les régions du sud. Les efforts conjugués des partenaires humanitaires vont permettre de prévenir une dégradation de la situation nutritionnelle dans le sud de Madagascar.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.