Me Willy Razafinjatovo : La condamnation de Ravalomanana ne fait pas jurisprudence

Me Willy Razafinjatovo : La condamnation de Ravalomanana ne fait pas jurisprudence

L’ancien président de la République Marc Ravalomanana ne reconnaissait pas sa condamnation aux travaux forcés à perpétuité, rendue par la Justice an 2010 pour l’affaire 7 février 2009. La déclaration de Ravalomanana à ce sujet a soulevé la polémique dans la sphère politique et dans le milieu des juristes malgaches. Me Willy Razafinjatovo, alias Olala, lui, donne raison à Marc Ravalomanana. Pour ce juriste, l’instance qui avait jugé l’ancien Chef d’Etat n’est pas compétente. Comme ce fut le cas de Tantely Andrianarivo, ancien Premier ministre et de Pierrot Rajaonarivelo, ancien ministre du régime Didier Ratsiraka. Ces deux personnalités ont été condamnées par une Cour criminelle ordinaire, sous la présidence de Marc Ravalomanana. Leur condamnation n’est pas classée de jurisprudence, de l’avis de Willy Razafinjatovo. Ces procès se sont déroulés dans l’irrégularité et dans le non-respect des lois en vigueur.
«Il y a jurisprudence si aucune loi ne prévoit le cas. Situation qui oblige les juges à prendre des dispositions particulières. La Constitution de la 3ème République et de la 4ème République prévoit que seule une Haute Cour de Justice peut juger un Président de la République et ses ministres en cas d’infraction commise dans l’exercice de leurs fonctions», précise Me Willy Razafinjatovo. Ce juriste exige, par conséquent, le respect de l’Etat de droit.

Vola R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.