MEN : Elaboration du plan sectoriel de l’éducation

Le MEN s’attelle à mettre en place un système d’éducation «utile» qui permette à l’apprenant de tirer profit de son apprentissage à tout moment et à tous les niveaux. Il sera en vigueur à partir de 2017 jusqu’en 2030… 

L’objectif de l’Education post-2015 est ambitieux. A l’instar d’autres pays au monde, Madagascar cherche à assurer une éducation inclusive, équitable et de qualité et à promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous. Réaliser l’éducation de qualité et inclusive exige, cependant, une planification rigoureuse et une surveillance accrue des systèmes éducatifs.
Le gouvernement a validé, mardi dernier, la création du comité de pilotage de suivi du processus d’élaboration du Plan Sectoriel de l’Education. Ce comité inter- ministériel rassemble plusi-eurs administrations de l’Etat dont le ministère de l’Education nationale, le ministère de l’Enseignement supérieur et des Recherches scientifiques, le ministère du Travail et de la Formation professionnelle, le ministère des Finances, le ministère de la Fonction publique et le ministère de la Jeunesse et des Sports. Elaborer un plan sectoriel adapté, concevoir un nouveau programme scolaire, mettre en place une nouvelle stratégie en vue de la promotion de l’éducation à Madagascar, telles sont les missions confiées à ce comité interministériel, d’après les précisions apportées par Paul Rabary, ministre de l’Education nationale. Le nouveau Plan sectoriel sera en vigueur sur le territoire national de 2017 jusqu’en 2030.

Vola R

Imprimer Imprimer