- Madagascar Television - http://matv.mg -

Mévente de la vanille : Le maire d’Antalaha s’exprime

Compte tenu de la baisse du prix de la vanille, un ralentissement des ventes a eu lieu, selon un constat général que nous avons déjà rapporté dans nos colonnes. Eddie Fernand, Maire d’Antalaha estime que la baisse conséquente des prix, aussi bien à l’exportation qu’à l’intérieur du pays, était prévisible. Il y a ainsi une surproduction, mévente. Les gens n’achètent pas car il y a une désorganisation du marché, sans oublier les problèmes d’insécurité et autres. «Le prix a chuté avec des conséquences dramatiques tant sur la quantité que la qualité».
Eddie Fernand se réjouit ainsi que le gouvernement ait donné des prix référentiels. Tel qu’il a été précisé par le Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat Lantosoa Rakotomalala, le prix de la vanille devrait être acheté à 900.000 Ar auprès des planteurs et le prix minimum à l’export, à 350 USD «Il appartient maintenant aux opérateurs de s’aligner à ce prix là si c’est possible», réagit le maire d’Antalaha. Il est trop tôt pour se prononcer sur l’efficacité d’une telle décision, selon ses dires, mais il estime qu’il s’agit d’une bonne initiative.
Le maire insiste sur l’importance de l’information et de la sensibilisation aussi bien des paysans qui fixent le prix au hasard, indépendamment du cours international de la vanille, que des opérateurs. Il faut les informer sur les prix, la qualité, la quantité et l’enjeu mondial qui doivent être intégrés dans notre conception même de la production et de la commercialisation de la vanille.
A noter qu’Antalaha est une ville d’exportation, connue mondialement pour être producteur de la vanille. 50 à 60% de la population dépendent de cette filière. Cette potentialité pourrait intéresser aussi bien les opérateurs économiques que les bailleurs de fonds. La participation du maire de cette commune au dîner-rencontre organisé par le Carrefour des Entrepreneurs de l’Océan Indien la semaine dernière constituait ainsi une opportunité majeure pour nouer des partenariats. Un autre point a été soulevé par Eddie Fernand en marge de cette rencontre : la potentialité touristique d’Antalaha qui n’est pas encore exploitée, faute d’enclavement. Des actions doivent être menées pour un désenclavement.

Défis en tant que Maire

Sur un tout autre sujet, le maire d’Antalaha a bien voulu faire part de ses défis suite à sa réélection au sein de la municipalité. L’un d’eux est de rendre l’institution communale forte et les bases ont été posées. Cela suppose des employés bien rémunérés, un Maire qui a une vision et une commune qui a des recettes suffisantes pour répondre aux besoins et qui a une notoriété suffisante pour pouvoir mettre en place une politique de coopération décentralisée mutuellement avantageuse. En 2015, rappelons-le, il a été élu à 61% des voix et en 2019 à 86%, compte-tenu de ses réalisations au cours du précédent mandat. Un autre défi est de booster l’économie locale en tant qu’acteur de développement et incitateur auprès des opérateurs économiques. Il faut que l’économie d’Antalaha prospère et se diversifie mais ne se limite pas à la vanille.

C.R


Article printed from Madagascar Television: http://matv.mg

URL to article: http://matv.mg/mevente-de-la-vanille-le-maire-dantalaha-sexprime/

Copyright © 2014 . All rights reserved.