MFPRATLS : L’équipe de Maharante contre – attaque

MFPRATLS : L’équipe de Maharante contre – attaque

Après le sit-in de dénonciation organisé du personnel du ministère de la Fonction Publique, de Reforme de l’Administration, du Travail et des Lois Sociales (MFPRATLS), c’est désormais au tour des travailleurs qui soutiennent le ministre Jean de Dieu Maharante de réagir. Ils ont montré leur soutien au ministre à travers des banderoles à l’entrée du ministère de la Fonction Publique aux 67 Ha, hier. «Makahery An’andrimatoa minisitra», traduit littéralement «Nous encourageons le ministre». «Maharante ekenay» ou «Nous soutenons Maharante». «Zonay ny miasa» ou «Nous avons droit de travailler». Tels ont été vus parmi les messages brandis par l’équipe de Maharante.
Le directeur du cabinet de ce département n’a pas manqué de lancer une contre-attaque. Des mesures sévères seront prises pour ceux qui sèment la terreur au niveau du département. Avimana a lancé un avertissement au personnel qui ne respecte pas ses obligations. Ils feront l’objet de poursuites disciplinaires.
«Nous ne sommes pas contre la liberté d’expression et de se manifester. Mais il faut laisser les autres travailler librement. Nous ne tolèreront plus les perturbateurs», a déclaré hier, le directeur de cabinet du ministère du MFPRATLS.
L’équipe du ministre Jean De Dieu Maharante reste toujours ouvert au dialogue, selon les explications de son directeur de cabinet. Les activités du ministère se poursuivent. «Une partie des travailleurs au sein de ce département continue à travailler. Le ministère reçoit les dossiers de demande d’extrait d’équivalence ou encore d’autres documents officiels aux fonctionnaires», a-t-il noté. La coopération avec les partenaires techniques et financiers continue. Le directeur de cabinet de ce ministère a cité entre autres que des inspecteurs de travail du MFPRATLS participent à un atelier co-organisé avec l’Organisation Internationale du Travail (OIT) à Antsiranana.

Vola R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.