Monde Justice : Contre l’instrumentalisation politique du pouvoir

L’association Monde Justice a dénoncé l’instrumentalisation politique du pouvoir par l’actuel régime. Le sujet a été évoqué à l’issue de la présentation officielle de cette organisation de la société civile à la presse hier, au Motel d’Anosy. Une occasion pour Monde Justice de faire un survol de la conjoncture. Dans son intervention, Ihanta Randriamandrato, membre de cet organisme, a tenu à rappeler que l’instrumentalisation politique du pouvoir est susceptible de tuer la paix et le développement. Monde Justice estime effectivement que les Droits, les lois ainsi que la justice constituent des outils régaliens de la république entre les mains de l’Etat. Cependant, ils ne doivent pas être utilisés à des fins politiques et servir ainsi des intérêts particuliers ou personnels, mais à la majorité. Monde Justice exhorte ainsi les autorités à faire primer la mémoire reconnaissante et à prendre conscience que bien plus qu’une victoire personnelle, la reconnaissance de ses citoyens est de loin la plus enrichissante. Les autorités en place se doivent ainsi de faire preuve de redevabilité envers le peuple qui lui a accordé sa confiance et par qui ils ont accédé au pouvoir.
La lutte contre la corruption, qui terni l’image du pays, figure également parmi les raisons d’être de Monde Justice, qui a interpellé l’Etat à faire preuve de volonté et fournir davantage d’efforts dans l’éradication de ce fléau.
La présidente de Monde Justice, Arlette Ramaroson, s’est également manifesté à propos de l’accaparement des terres, comme s’est actuellement le cas dans le Bas Mangoky, en rappelant notamment que la terre appartient au peuple et qu’il a le Droit d’être informé sur l’utilisation de son patrimoine naturel. Ce ne serait que justice.
Monde Justice, en sa qualité d’organisation de la société civile, est habilité à rapporter la doléance du peuple au niveau des instances internationales.

L.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.