Nomination des gouverneurs : “La HCC ne peut pas commenter”, d’après Jean-Eric Rakotoarisoa

La nomination des gouverneurs de Région constitue toujours un sujet de débats, qui divise les politiciens et les observateurs de la vie nationale. La HCC, elle, s’abstient de commentaire.

Le président de la Haute Cour Constitutionnelle, Jean Eric Rakotoarisoa reste réservé, quant à la nomination des onze nouveaux gouverneurs, qui soulève la polémique depuis fin septembre dernier. Ce chef d’institution ne souhaite visiblement pas d’être mêlé à cette affaire qu’il qualifie de politique. Interrogé par les journalistes sur ce sujet hier, Jean Eric Rakotoarisoa a rétorqué en ces propos : «La HCC est tenue du droit de réserves. On ne peut pas s’exprimer sur ce sujet et on ne peut pas commenter une décision politique». Jean Eric Rakotoarisoa a fait savoir qu’aucune demande d’avis, formulée par des chefs d’institution n’est encore parvenue à la HCC.
La HCC a participé à l’atelier de formation des magistrats portant sur le thème de «renforcement des capacités du Conseil d’Etat et des Tribunaux administratifs, en tant que juridictions électorales en charge des contentieux et de la proclamation des résultats», qui a eu lieu du 07 au 10 octobre 2019 à l’ENMG Tsaralalàna. Il s’agissait d’une occasion pour Haute la Cour Constitutionnelle, la CENI et les Juridictions électorales dont le Conseil d’État et les Tribunaux Administratifs, d’échanger les acquis réalisés en matière électorale. La majorité des requêtes parvenues à la HCC lors des dernières présidentielles et législatives sont rejetées. Pourquoi autant de rejets ? Jean Eric Rakotoarisoa a évoqué le manque de maturité politique. Le problème posé au moment du jugement des précédentes élections réside surtout sur le manque de procès verbaux qui sont des documents authentiques, selon ses explications. «Les candidats n’étaient pas sérieux. Aucun candidat n’a pu couvrir de délégués de vote tous les bureaux de vote». L’atelier tenu à l’ENMG vise à renforcer la crédibilité et la sincérité des élections à venir, notamment les Communales du 27 novembre prochain.
Hier, l’association des femmes et l’Amicale du personnel de la HCC, en partenariat avec la banque de sang, ont organisé une séance de don de sang. Jean Eric Rakotoarisoa a participé à cette opération. Ce chef d’institution note que les gens font toujours montre d’une certaine appréhension à donner de leur sang. Toutefois, donner du sang reste important pour sauver des vies.

Vola R

 

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.