Nouveau Code de la route : 100.000 à 1.000.000 Ariary d’amende pour infraction

Les réformes et autres améliorations contribuent généralement au développement Il en est ainsi de celles apportées au Code de la Route à Madagascar, dans lequel le montant de l’amende à régler en cas d’infraction a été révisé à la hausse.

Un grand changement dans la nouvelle Loi n°2017-002 du 06 juillet 2017 portant Code de la Route à Madagascar, actuellement en vigueur. Outre la mise en place d’un Fonds d’Urgence (un Fonds destiné aux premiers secours en cas d’accident grave) l’amende a bel et bien changé. Si elle était de 20 à 5 000 Ariary, selon les différents catégories de sanctions et infractions, dans cette nouvelle loi, l’amende est comprise entre 100 000 et 1 000 0000 Ariary et passible d’une dépénalisation, a-t-on appris du Directeur des Normes et de la Qualité par intérim du Ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie.
En effet, le nouveau Code de la Route d’août 2017 apporte des changements notables qui ne sont pas encore bien connus par la population et les usagers de la route. Ainsi, le BIANCO a sollicité l’appui du PNUD pour mener une campagne de sensibilisation sur la route contre la corruption sur les axes routiers. Un atelier de vulgarisation du nouveau Code de la Route s’est tenu hier au Le Pavé d’Antaninarenina afin d’impliquer tous les acteurs, allant du Ministère chargé des Transports Terrestres, ATT, Polices de la route, chauffeurs, propriétaires de taxi brousse, coopératives aux autres partenaires concernés.
Le Guide des Usagers de la route s’adresse toujours à tous les usagers de la route en même temps qu’il constitue une référence générale pour les agents de la Police de la route. Il contient une présentation succincte des différents catégories de sanctions qui répriment les infractions ainsi qu’une visualisation de ces répressions respectivement aux infractions relatives aux règles de conduite des véhicules et à l’usage des voies ouvertes à la circulation publique; aux infractions relatives aux règles concernant les véhicules eux-mêmes et leurs équipements; aux infractions relatives aux règles concernant les conditions administratives de circulation des véhicules et leurs conducteurs; et aux infractions relatives aux dispositions concernant l’enseignement de la conduite des véhicules à moteur.
De ce fait, le BIANCO apportera son appui à la mise en place de la Cellule de Veille et de la promotion du Civisme pour faire avancer davantage les efforts d’éradication de la corruption dans le Secteur Routier.

jemimaR

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.