Nouveau ministre de la Sécurité Publique : Non au corporatisme

Après la nomination des ministres du gouvernement Ntsay, l’heure est aux passations de service. Il est de coutume que chaque nouveau ministre énumère ses priorités dès son entrée en fonction. Celui de la Sécurité publique ne déroge pas à la règle.

Le nouveau ministre de la Sécurité Publique, le Contrôleur général Randrianarison Fanomezantsoa Rodellys a mis les points sur les priorités de la Police nationale, dès sa prise de fonction hier, après la passation de service avec son prédécesseur le Contrôleur général Roger Rafano-mezantsoa.
Le ministre entrant a évoqué quelques points prioritaires. Il n’est pas allé par quatre chemins pour affirmer qu’il refuse énergiquement le corporatisme. «Tous les éléments impliqués dans des affaires criminelles seront bannis, le principe de tolérance zéro est adopté pour toutes les personnes impliquées», a-t-il indiqué. Notons qu’une stratégie plus efficace et efficiente sera mise en œuvre pour renforcer la lutte contre le kidnapping.
Le ministre a déclaré qu’il importe de redorer le blason de la Police nationale. Il a ainsi souligné l’importance de restaurer la confiance de la population envers l’institution policière. Les actions doivent avoir un impact mesurable sur la vie de la population au quotidien. Il estime l’importance de la déontologie et de l’éthique. La police de proximité sera renforcée pour une visibilité de la police et ses actions.
Le Ministre a souligné le renforcement de la lutte contre la corruption, surtout dans le cadre du concours de recrutement des élèves policiers dont le traitement est accéléré. La prévention est mise en avant par rapport à la répression, et les descentes sur terrain seront renforcées.
La collaboration avec les autres membres de la force de défense et de la sécurité ainsi qu’avec les autres entités comme celles du système pénal, sera renforcée.
Le Contrôleur Général Randrianarison Fanomezantsoa Rodellys n’a pas manqué de remercier le Président de la République Andry Rajoelina et le Premier ministre Ntsay pour la confiance qu’ils lui accordent dans ses fonctions à la tête du département de la Sécurité publique.

jemimaR

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.