Ordre des Journalistes de Madagascar : 12 journalistes interpellés au Tribunal pendant l’année 2019

L’Ordre des Journalistes de Madagascar a effectué son bilan de l’année 2019.
Ce qui leur a permis de constater que le nombre de journalistes interpellés au tribunal a connu une hausse lors de l’année précédente.

Pour commencer de nouveaux projets, des bilans doivent être faits à chaque fin de l’année pour pouvoir avancer vers la nouvelle année. Ainsi, l’Ordre des journalistes de Madagascar a récolté des bilans positifs que négatifs durant l’année précédente.
L’année 2019 a été marquée par de nombreux évènements, selon les précisions du président de l’Ordre des journalistes de Madagascar, Gérard Rakotonirina hier à Antanimena. En ce qui concerne la liberté de presse, l’année 2019 a été une lourde année pour les journalistes car 12 journalistes en exercice ont été interpellés au tribunal. «Ces chiffres ont augmenté par rapport à l’année 2018 et ce sont les hautes personnalités qui dénoncent les journalistes. En effet, les devoirs des journalistes consistent à informer, à éduquer la population en suivant l’éthique et la déontologie», a-t-il souligné. Des élections ont été réalisées vers le mois de novembre 2019 notamment les élections communales et municipales. Le président de l’OJM n’a pas manqué de préciser que les journalistes ont su se montrer professionnel en informant leur public tant sur l’exploitation des sources d’informations que sur la gestion des contenus d’informations à diffuser. «Je félicite les journalistes sur leurs exploitations d’informations lors des élections qui ont succédées durant l’année 2019. Ils ont pu apporter une éducation de masse concernant la sensibilisation électorale mais aussi une atmosphère de paix et de sécurité», s’exprime-t-il.
Sur ce, nombreux journalistes ont été formés par l’Ordre des journalistes de Madagascar en collaboration avec divers partenaires tels que l’UNESCO, le PNUD, l’UNICEF, l’OIF et Transparency International Initiative Madagascar. Ainsi, le président de l’OJM espère que les connaissances acquises et les compétences de ces apprenants vont assurer un réel apport au changement au sein d’une société et aussi pour le développement de la Grande île.
Par ailleurs, un renouvellement des cartes professionnelles des journalistes sera prévu pour cette année 2020, selon ses précisions.

Narindra R.

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.