Peste pulmonaire à Tana : Les résultats de confirmation connus ce jour

Des décès causés par la peste pulmonaire sont constatés dans la Grande Île et engendrent la psychose chez la population. Cette maladie contagieuse sème la panique actuellement, vu que des cas sont constatés, non seulement à Antananarivo, mais également dans d’autres Régions.

La maladie de la peste fait des ravages dans plusieurs localités de la Grande île en cette saison favorable à cette maladie, notamment dans les Régions de l’Est et à Analamanga.
Lundi dernier, une patiente hospitalisée dans l’un des centres hospitaliers de la ville d’Antananarivo a succombé des suites de maladie respiratoire, susceptible d’être qualifiée de peste pulmonaire.
Le ministère de la Santé publique a recouru aux services de la Direction de la Santé et de l’Hygiène (DSH) ex BMH pour entreprendre aussitôt l’inhumation de la victime dans la fosse commune du cimetière d’Anjanahary.
D’après une source auprès du ministère de la Santé, un premier test rapide avait permis de confirmer que ce décès est dû à une maladie de la peste pulmonaire. Toutefois, conformément aux procédures médicales, un test de confirmation a été effectué et dont les résultats devront être connus ce jour. L’analyse bactériologique est effectuée à l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM).
Interrogés sur ces faits, les responsables du service
de la lutte contre la peste, auprès du ministère de la Santé publique, la Direction de veille sanitaire et de surveillance épidémiologique du ministère  se sont abstenus de fournir des détails.
Quoi qu’il en soit, la Direction de la Santé et de l’Hygiène continue de mener les campagnes de sensibilisation auprès de toute la population de chaque Fokontany à respecter l’hygiène, a fait savoir le Dr Anjarasoa Rasoanomenjanahary de la DSH. Ainsi, chacun devra faire preuve de vigilance et consulter un médecin en cas de symptômes douteux.
Comme à Toamasina, à Vohémar, à Sambava et à Antananarivo, la maladie de la peste commence à semer la panique et alimente la psychose. Hier matin, des rumeurs circulaient selon lesquelles deux individus venaient de succombé des suites de maladie de peste pulmonaire à Namontana. Le chef du Fokontany Jean Nicka, que nous avions interrogé, a rassuré que cette maladie n’a pas encore touché les quartiers de son Fokontany. Toutefois, il continue d’exhorter les habitants à observer la propreté. Un système RF2 qui se charge du nettoyage et de l’assainissement est opérationnel dans ce fokontany.

Jemima R

Imprimer Imprimer