Pêche : Plus de 517 milliards Ariary de revenus en 2017

Le ministre des Ressources halieutiques et de la Pêche, Gilbert François a fait le point des principales réalisations de l’année 2017 de son département, et a tracé les perspectives de la nouvelle année 2018. Ce fut à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux tenue, hier au CCI Ivato. Il a dressé un bilan très positif du secteur Pêche.
Ainsi, le ministère a fait une recette de 1,286 milliard d’Ariary pour l’octroi de permis de pêche, 8.094.812.327 Ariary pour la vente de licence de pêche, d’après le rapport du ministre Gilbert François. Ce membre du gouvernement estime la contribution du ministère des Ressources halieutiques et de la Pêche au budget de l’État à 517.370.000.000 Ariary en 2017. La pêche génère 7% du PIB national.

Gestion durable des ressources halieutiques

L’année 2017 a été caractérisée par des progrès notables au niveau de ce ministère et attestent les importantes réalisations enregistrées dans différents domaines. S’agissant de l’exécution du programme de gestion durable des ressources halieutiques et restauration des habitats, le ministre Gilbert François a cité la mise en place de 7 plans d’aménagement des pêcheries (PAP) au niveau de la Baie d’Ambaro, Baie d’Antongil et Melaky. Ce département ministériel a également pris des mesures afin de tirer davantage parti des pêcheries et d’une aquaculture durable. Face au changement climatique, il a investi dans la restauration des ressources naturelles, condition sine qua non d’amélioration pérenne des conditions de vie des populations. Le MRHP a mené des activités de restauration des mangroves, qui sont conditions propices à la reproduction des poissons et d’autres ressources halieutiques. Dans la foulée, 495 Ha ont été plantés de mangroves dans les Régions Atsimo-Andrefana, Menabe, DIANA, Boeny, SAVA, Melaky. 9 470 440 alevins de carpes et tilapia sont produits en 2017. Le ministère a réalisé une campagne de rempoissonnement des importants plans d’eau. Uniquement pour la Région Analamanga, 215 000 alevins composés notamment de carpes et de tilapia ont été déversés dans des lacs l’année dernière.

Amélioration des conditions de vie des pêcheurs

Le ministère priorise également l’amélioration de conditions de vie des pêcheurs. Outre les formations, le ministère n’a pas manqué de doter de matériel de pêche des communautés de pêcheurs. 39 173 cartes ont été distribuées aux pêcheurs et 28 094 pirogues ont été immatriculées au titre de l’année 2017. La construction de marché de poissons dans les Régions Atsimo-Andrefana, SAVA et Analanjirofo fait également partie des activités réalisées par le ministère des ressources halieutiques et de la pêche. Le ministre Gilbert François a parlé du renforcement de la cogestion et de la gouvernance locale des pêches à travers la mise en place de la surveillance communautaire.

Renforcement de capacité du personnel

Le ministère des ressources halieutiques est actuellement présent dans 22 Régions du pays. Dans l’optique du renforcement de son engagement à développer le capital humain, 83 employés ont suivi des cours d’anglais et de mandarin. 46 autres employés de ce ministère ont suivi une formation dans une université prestigieuse de France, à Montpellier. Le ministère des ressources halieutiques a décoré 118 membres de son personnel, hier, lors de la cérémonie de remise de médailles. Ils ont été élevés au rang de Commandeur de l’Ordre national, Officier de l’Ordre national et Chevalier de l’Ordre national.

Vola R

Imprimer Imprimer