- Madagascar Television - http://matv.mg -

Point de vue : Balance partiale ou réellement impartiale ?

Emprisonnement par ici, arrestations par là, mandat d’amener, interdiction de sortie du territoire, saisies de biens, placement sous contrôle judiciaire, … autant de termes qui ont fait la une des journaux ces derniers temps. Qu’y a-t-il vraiment ? Ce qui semble inquiéter plus d’un, ce n’est pas le fait de soulever la question de l’impunité mais plutôt d’appliquer la loi à un groupe d’individus qui ont côtoyé anciennement les régimes précédents et notamment ceux qui travaillaient avec les Présidents Hery Rajaonarimampianina et Marc Ravalomanana. Deux Présidents chefs de partis et opposants au régime actuel.
Situation plus que surprenante, la Commission Electorale Nationale Indépendante avait annoncé vendredi dernier l’existence de défaillance dans les cartes d’identité nationales alors documents de base pour la confection de la liste électorale. 2 individus ayant le même numéro de carte, il y a automatiquement un risque de faux et usage de faux. Des faits réprimés par la loi ! Et qu’attend ainsi les autorités notamment le Ministère Public pour se saisir devant cette forme de délit ? S’il y a un même numéro pour deux noms différents, soit il y a eu un faussaire, ou soit il y a eu une volonté délibérée d’inscrire frauduleusement un individu dans le registre national.
L’affaire est grave et ne peut en aucun cas être laissée à la légère. Ceci dit, le recensement de la population, objet d’investissement colossal de nos partenaires internationaux se trouve biaisé à travers cette mesure. Qui en sont les responsables ? En tout cas, le ministère concerné dans la gestion des cartes d’identité nationales a le devoir d’agir et d’ouvrir une enquête du moins en interne face à cette imperfection. Depuis les districts, une enquête approfondie se doit d’être menée pour faire la lumière dans ce dossier. Que les responsables soient connus. Le Bureau Indépendant Anti Corruption ne doit aussi pas se taire s’il y avait eu des soupçons de corruption. C’est également le cas des autorités étatiques qui ont le devoir de faire la lumière et démontrer publiquement ceux qui pouvaient être les instigateurs de cette circonstance mal perçue à l’international comme sur le plan local. En tout cas, l’enjeu n’est pas politique mais tout simplement citoyen lorsque notre justice a une obligation devant de tels actes.


Article printed from Madagascar Television: http://matv.mg

URL to article: http://matv.mg/point-de-vue-balance-partiale-ou-reellement-impartiale/

Copyright © 2014 . All rights reserved.