Point de vue : Barea, l’éxutoire des Malgaches

Les Barea à la Coupe d’Afrique des Nations. C’est le rêve de tout un peuple fanatique de football. Cette équipe nationale a été plus qu’extraordinaire. Elle a uni les Malgaches encore lésés par les clivages politiques après les législatives et la présidentielle. Elle a également réconcilié les Malgaches sur les clivages ethniques encore persistants il y a encore une année de cela. Il n’y a plus de terme originaire des hautes terres ou issu des zones côtières. Les Barea ont réussi un exploit auquel personne ne s’y attendait.
Certes, le football a changé Madagascar. Un sport qui a changé la mentalité des 25 millions de citoyens d’une Île en quête d’un bonheur collectif. Trouver son pain quotidien, à la recherche de son bol de riz, le boulot de tous les jours, les tracas du quotidien, des circonstances laissées aux oubliettes ces 3 dernières semaines. Les esprits se sont focalisés sur l’Egypte. Les petits moments de bonheur offerts par les Barea ont effacé ces plaies et cette lourdeur vécue par les citoyens.
Le rêve, les Malgaches l’ont vécu. S’il le faut, ils le revivront. Le sursaut national déclenché par le phénomène Barea a soulagé une partie des maux du pays. Il encore beaucoup à faire. Du moins, les Barea sont l’exutoire d’un peuple qui se veut être meilleur de l’Afrique et ce, sur tous les plans.

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.