- Madagascar Television - http://matv.mg -

Point de vue : De potentiels énormes en matière de transports

La pauvreté de Madagascar ne se traduit pas uniquement par le taux de malnutrition élevé, ni l’insuffisance d’infrastructures d’assistance sociale aux normes, mais aussi, et surtout, par l’insuffisance de moyens de communication. La communication ce n’est pas simplement la télévision, la radio ou les médias. C’est aussi les routes, les chemins de fer, les bateaux. Madagascar a les moyens nécessaires pour interconnecter son peuple. Les routes sont en cours de construction, pour une majeure partie, ce qui nous a amené à relever le taux de productivité et faciliter l’évacuation des produits depuis les zones les plus difficiles d’accès. La route des œufs, la rénovation de la route nationale 5A reliant Ambilobe à Vohémar, l’autoroute Antananarivo-Toamasina, le tronçon reliant Ambato-Boeny et Andranofasika, la route reliant Mananara Nord à Soanierana Ivongo… Autant de réalisations qui vont sans doute booster notre économie et permettre une meilleure imprégnation des citoyens à la culture de leur pays. Jusque là, tout semble être utopie. Ambilobe – Vohémar est encore boueuse, rendant difficiles les passages des gros véhicules. La route nationale 2 Antananarivo – Toamasina est plus que jamais dans un piteux état. Les efforts s’annoncent pour l’instant énormes et urgents.
Il ne faut plus s’en limiter aux routes destinées uniquement aux usagers de l’automobile et des deux-roues. Plusieurs régions de Madagascar vont connaitre, dans les prochaines années, une grande affluence en matière de productions et de transformations. Il faut maintenant de la célérité en matière de voies de communication. Songer à la construction de voies ferrées reliant les 6 provinces de Madagascar s’avère d’une nécessité capitale. Les productions minières, agricoles et maritimes vont sans aucun doute augmenter à travers la mise en place de plusieurs centrales de production électrique dans 4 zones de Madagascar. Ces voies ferrées sont jusqu’ici limitées à quelques parties de Madagascar alors qu’une couverture nationale s’avère d’une nécessité absolue pour assurer un transport à moindre coût en ce qui concerne les marchandises. L’Ouest, le Sud et le Nord de Madagascar se trouvent éloignés de cette culture de voies ferrées du pays.
Et n’oublions pas que Madagascar possède des potentialités énormes en matière de ressources fluviales. Ce domaine demeure inexploité dans le pays. Certes, l’administration coloniale a essayé de mettre en place le canal artificiel des Pangalanes pour relier le Sud-Est de la ville du Grand Port de l’Est, mais cette initiative demeure insuffisante. Relier Antananarivo à Mahajanga par le transport fluvial ainsi que les autres endroits enclavés du pays par ce moyen de transport a toujours été laissé aux oubliettes. Maintenant, il est temps que les dirigeants voient les 50 années à venir. Restructurer et ramifier davantage les voies et moyens de communication garantiront l’avenir économique et social de notre pays.


Article printed from Madagascar Television: http://matv.mg

URL to article: http://matv.mg/point-de-vue-de-potentiels-enormes-en-matiere-de-transports/

Copyright © 2014 . All rights reserved.