Point de vue : Des infrastructures pour qui ?

Après plusieurs jours en Conseil des ministres, la décision est tombée. On connait à présent ce qui a été retouché dans la Loi des Finances initiale. Cette dernière a connu un lifting afin de l’aligner avec la vision et l’ambition du Président de la République. Le gaspillage budgétaire au niveau des différents ministères ne sera plus accepté, ainsi le gouvernement a réussi à économiser 48 milliards Ariary.
Des hôpitaux et des universités seront construits d’ici peu de temps, selon ce Conseil des ministres. L’on se demande toutefois s’il fallait vraiment construire de telles infrastructures alors que celles qui existent déjà ne sont pas entretenues correctement. Les observateurs de la vie politique suggèrent qu’il fallait tout d’abord résoudre les problèmes internes des hôpitaux et universités publics avant d’en construire.
Les hôpitaux «manara-penitra» dans tout Madagascar ne sont pas tous en mesure de répondre aux attentes des patients alors que maintenant le gouvernement envisage d’en construire 13 autres. De nombreuses personnes se plaignent actuellement des services fournis par nos hôpitaux publics. Il faut vraiment être sourd pour ne pas les entendre. Alors que ces derniers sont censés être gratuits, il faut se présenter muni de plusieurs millions Fmg pour y recevoir des soins convenables.
De même pour les universités, l’usage du système LMD a été décrété dans les universités publiques alors que nous manquons de personnel, de matériels et également d’infrastructures. Les étudiants comme les enseignants se plaignent de leur sort. Résultat : des grèves incessantes se produisent dans plusieurs de ces universités.
Tout le monde adore tout ce qui brille, de nouvelles infrastructures ne seront par conséquent pas de refus. Néanmoins, une fois construite, à quoi serviront-elles ? La population en profite-t-elle vraiment ? Pour qui sont-elles faites ces infrastructures ?

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.