Point de vue : Education alimentaire : un défi de taille

Eduquer la population à la nutrition est la clé de voûte de la lutte contre la malnutrition et l’insécurité alimentaire dans le pays. Comment peut-on croire que la Région Vakinankaratra, une des régions à fort potentiel agricole du pays, peut-elle être victime de malnutrition chronique ? Ce n’est pas l’insuffisance de produits alimentaires qui en est principalement mise en cause, mais plutôt l’absence d’éducation.
Par le terme Education, on peut dire que le secteur de la nutrition n’est pas notre point fort. Dans les cantines des grandes entreprises, cette éducation nutritionnelle est loin de se refléter. L’on se contente tout simplement de cuisiner du riz, des légumes, des grains secs avec de la viande ou du poisson. Mais il faut que les aliments soient variés pour qu’ils apportent les éléments nutritionnels indispensables à l’équilibre de l’organisme humain. Là, ce ne sont pas les moyens qui manquent, mais plutôt la culture et l’éducation.
L’enjeu est de taille. Varier l’alimentation de base, constitué de riz avec d’autres aliments est une clé de la réussite de la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Certes, Madagascar peut relever le défi, comme l’avait souligné Patrice Talla, Représentant Résident de l’Organisation Mondiale de l’Alimentation et de l’Agriculture (FAO) à condition qu’il y ait une mobilisation à tous les niveaux. L’Exécutif et le Parlement y sont déjà, il appartient maintenant à chacun de nous de prendre les dispositions qui nous incombent.

Imprimer Imprimer