- Madagascar Television - http://matv.mg -

Point de vue : La grogne persiste mais toujours pas d’enquête

Et la suite ? Une question qui se pose depuis maintenant 2 semaines après que le vice-président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) avait dévoilé l’existence d’imperfections dans la liste électorale du pays. Jusqu’ici, c’est le dialogue de sourds qui se maintient. Les dirigeants ne veulent plus remettre en question le processus électoral qui a permis l’élection du Président de la République, des députés et des maires en exercice. De leur côté les opposants demandent l’ouverture d’une enquête et la réorganisation des élections affectées par cette liste électorale imparfaite. Et pas plus tard que la semaine dernière, la société civile demande quant à elle la mise en place d’une commission d’enquête indépendante pour faire la lumière sur ce dossier.
Le calme observé des autorités semble tout de même inquiétant dans la mesure où les imperfections annoncées sont tellement sérieuses que les futures élections pourraient être illégitimes et susceptibles d’engendrer de nouvelles crises politiques. Y a-t-il une peur dans les rangs des dirigeants ? Veulent-ils ignorer la situation pour qu’une bombe à retardement prenne une place plus meurtrière dans l’histoire ? Les questions se posent au moment où la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) veut aussi jouer la carte de l’opacité dans ce dossier. La démission du vice-président Thierry Rakotonarivo a-t-elle été suffisante pour que la liste électorale ne soit plus remise en cause ? Une réponse qui ne trouvera sans doute pas de réponse sans une meilleure investigation de l’ensemble des acteurs.
Ce silence c’est également celui de la communauté internationale. Certes, remettre en question le processus électoral pourrait être difficile à avaler, mais dans un Etat de Droit, la justice doit parler et devra faire ses preuves. On ne peut rien avancer ni supputer sans que ces investigations soient menées. Sauf si les acteurs n’auront plus de choix que de saisir les instances internationales pour essayer d’avoir gain de cause. En tout cas, le cas malgache est un cas d’école que bon nombre de juristes et politiciens auront à réfléchir sérieusement.


Article printed from Madagascar Television: http://matv.mg

URL to article: http://matv.mg/point-de-vue-la-grogne-persiste-mais-toujours-pas-denquete/

Copyright © 2014 . All rights reserved.