La santé infantile : un sérieux problème à résoudre

La santé infantile demeure un sujet préoccupant pour notre pays. La nomination d’un Professeur en pédiatrie à la tête du ministère de la Santé Publique en la personne de Lalatiana Andriamanarivo n’est pas anodine. L’avenir des enfants malgaches a réellement été menacé 10 ans auparavant et ce, durant la période de Transition. La malnutrition et la mortalité à la naissance en étaient les cas récurrents qui ont donné une image négative de Madagascar pendant un certain temps en matière de santé infantile.
Le problème de la contamination de lait de marque Picot de la société française Lactalis est un fait probant qui devra interpeller les autorités sanitaires de la Grande Île. En effet, la contamination par des salmonelles de ce type de lait a fait le buzz dans le monde, ayant interpellé du moins les autorités françaises à ouvrir une enquête sur ce dossier. Heureusement que les autorités de Madagascar ont pris des dispositions pour retirer du marché cet aliment destiné aux enfants en bas-âge.
Mais combien de victimes en fait ce lait dans la Grande Île ? Il ne faut pas se limiter à ce retrait, puisque bon nombre de nos enfants et particulièrement des nouveaux nés sont décédés à cause de la contamination due aux bactéries. Les maternités publiques sont souvent victimes de ces contaminations. Certes, plusieurs facteurs sont dénoncés, pour n’en citer que l’insalubrité et l’ignorance de l’hygiène, mais les autorités sanitaires ont le devoir de retracer minutieusement les cas. Il faut dire que pour assurer l’avenir de notre Nation, nous devrons préserver la santé de nos progénitures. Notre futur repose sur nos enfants.

 

Imprimer Imprimer