Politique et Football

L’organisation d’élections au sein du monde du football malgache est sensiblement similaire à une bataille politique. Hautement politique. L’intervention de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) est signe de désaveu des organisateurs des élections dans les sections et les ligues avant celles de la Fédération malgache. La FIFA qui a indubitablement remis en cause la crédibilité à la fois de la Commission électorale et des actuels dirigeants de la Fédération Malgache de Football.
Il faut noter que la FIFA est l’instance suprême du monde footballistique et c’est rare qu’elle intervienne dans des élections locales. Mais, personne ne peut faire obstacle et tout le monde doit s’y plier. C’est dire que lorsque cette instance suprême agit, c’est qu’il y a anguille sous roche… Quoi qu’il en soit, les manœuvres dilatoires constatées durant les élections des ligues et des sections, notamment sur les cas d’exclusion et de sabotage de certains candidats, ont terni l’image du monde footballistique de la Grande Île, élections sensées être démocratiques et libres.
Cette affaire semble aller loin. Certes, les coups bas s’invitent dans cette course à la tête de la FMF. Les couleurs politiques des candidats, même s’ils ne se sont pas encore prononcés, sont bel et bien présentes. Il faut dire que saper les élections depuis la base était déjà synonyme de calcul politique bien rodé. Heureusement que certains individus, plus malins, ont immédiatement interpellé la FIFA à prendre des dispositions légales et la manœuvre a été stoppée à temps. Maintenant, il faut assainir le milieu et avancer vers un Football beaucoup plus fair-play pour éviter que les acteurs du monde du football ne soient sanctionnés d’un carton rouge ! L’idée est désormais de porter haut une image plus moderne et sensée, ainsi que crédible du Football malgache.

Imprimer Imprimer