- Première chaine de télévision privée - http://matv.mg -

Pour des dettes impayées : ARO et SONAPAR saisissent les biens de Marc Ravalomanana

Pour des dettes impayées : ARO et SONAPAR saisissent les biens de Marc Ravalomanana

11

Si Marc Ravalomanana attend encore l’autorisation d’ouverture de ses sociétés, il semble qu’il n’en a pas fini avec les déboires financière. Si le fisc le poursuit pour des taxes impayées, il vient encore de voir ses biens hypothéqués pour des dettes impayées…

L’ancien président Marc Ravalomanana continue de vivre une série noire quant aux biens qu’il a acquis au sein du Groupe TIKO. Samedi dernier, il a présenté aux membres de la presse, présents à Andranomanelatra Antsirabe, la décision de l’hypothèque de plusieurs propriétés de sa société.
19 milliards Ariary en jeu
Cette nouvelle décision en date du 15 Septembre 2015 fait état d’une hypothèque de la propriété de 18Ha d’Andranomanelatra. Une décision qui fait suite à une injonction de deux sociétés de capital risque que sont la Société Nationale de Participation (SONAPAR) et l’Assurances et Réassurances Omnibranches (ARO). La société TIKO devra ainsi rembourser 900 millions d’Ariary à la SONAPAR et 18 milliards d’Ariary à ARO. Des sommes qui ont été utilisées par une branche de TIKO dans la rizerie de Vohidiala.
Feuille de route et négociations
Face à cette série de préoccupations, Marc Ravalomanana entend négocier son cas auprès du Président de la République. « Je souhaite m’entretenir avec le Président de la République pour expliquer mon cas et notamment au sujet du Groupe TIKO », a-t-il souligné. D’après l’ancien chef d’État, il demande que l’exécution de la mise en vente de ses propriétés soit suspendue. Il a rappelé que la feuille de route de sortie de crise, introduite dans l’ordonnancement juridique de Madagascar, prévoit la réattribution des biens lui appartenant avant la Transition. Une explication qu’il avait reçue du FFM (Conseil de Réconciliation Malagasy), a-t-il souligné.
Si, dans d’autres cas, les litiges opposaient TIKO à l’État, cette fois ce sont des créanciers de la société qui montent au créneau pour réclamer leurs dus.

Marc A.


Article printed from Première chaine de télévision privée: http://matv.mg

URL to article: http://matv.mg/pour-des-dettes-impayees-aro-et-sonapar-saisissent-les-biens-de-marc-ravalomanana/

Copyright © 2014 . All rights reserved.