Présentation de vœux du TIM : Toujours à la recherche de la vérité, selon Marc Ravalomanana

révéler la vérité au grand jour ! Telle est la détermination du parti TIM qui avait relevé, durant les dernières élections, pas mal d’irrégularités.

Le parti Tiako i Madagasikara (TIM) persiste et signe : pour cette nouvelle année, il veut relever le défi de partir à la quête de la vérité. C’est ce qui ressort de la cérémonie de présentation de vœux du parti hier, au domicile de Marc Ravalomanana, à Faravohitra. Indispensable, a argué le président fondateur du TIM, Marc Ravalomanana étant donné que le pays s’oriente vers la déperdition. L’ancien président de la République a cité à titre d’exemple le marasme économique qui caractérise la conjoncture actuelle. En matière de politique, Marc Ravalomanana a dénoncé les mauvaises pratiques de l’actuel régime, mettant en relief les malversations et autres fraudes électorales, ainsi que les violations flagrantes et répétées du code électoral, faits cautionnés par les Institutions de l’Etat à tous les niveaux telles que la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ainsi que la Haute Cour Constitutionnelle (HCC). A ce sujet, Marc Ravalomanana a rappelé l’intervention sur la chaîne nationale du Président de la République à la veille des communales. Le TIM est même venu jusqu’à suspecter une élection dont les résultats ont été prémédités à l’avance afin de favoriser les candidats soutenus par l’Etat.
Le numéro un du TIM a également parlé d’entrave à la démocratie, de l’absence de l’Etat de Droit, de violations des Droits de l’homme, de la liberté d’opinion, des droits à l’information, et surtout, de la Constitution de la République.
Le TIM a manifesté sa détermination à jouer son rôle d’opposition. Avec le Rodoben’ny Mpanohitra ho an’ny Demokrasia eto Madagasikara (RMDM), il entend assumer à fond les attributions qui lui incombent, à savoir servir de balise par rapport aux éventuelles dérives du régime et d’apporter des critiques constructives afin e préserver les intérêts de la population.

L.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.