Pylones et poteaux abattus : 20.000 abonnés privés d’électricités pendant 24 heures

Aux vents violents qui se sont abattus samedi dernier dans la capitale et qui ont entrainé des dégâts, se sont ajoutées des vagues de réactions des usagers de la Jirama, des grognes faisant suite à la coupure d’électricité survenue dans de nombreux quartiers.

Près de 20.000 abonnés dans la capitale ont subi la coupure d’électricité survenue le week-end dernier, selon les précisions apportées par Vonjy Andriamanga, Directeur Général de la Jirama. «Suite aux vents violents qui se sont abattus sur la ville d’Antananarivo, le réseau électrique a subi de nombreux dégâts. De nombreux poteaux sont tombés dont un pylône haute tension 138.000V à Behintsy», a-t-il expliqué lors d’une descente sur les lieux dans la soirée du 04 janvier, aux côtés du DGA Albert Ravelojaona. Des composants métalliques supportant le pylône en question ont été en proie à des vols, amoindrissant ainsi sa résistance, d’où ce dégât.
Ainsi, le premier week-end de l’année, avec un «samedi noir», faute d’électricité dans de nombreux quartiers en a fait voir de toutes les couleurs aux usagers. Des salons de coiffure, cybercafé…et des particuliers ont dû suspendre leurs activités, faute d’électricité. Un pâtissier ayant eu des commandes à livrer le lendemain était dans tous ses états et ne savait que faire des génoises qui attendaient la cuisson au moment de la coupure. La conservation des aliments constitue également un problème majeur, pour ceux qui ont des provisions dans leur réfrigérateur.
Pour rappel, c’est vers 13h le samedi 04 décembre dernier que de nombreux quartiers ont commencé à être privés d’électricité et des coupures intempestives de courant se sont produites dans d’autres localités comme à Ankorondrano et ses environs. En début de soirée, toujours pas d’électricité. Si certains ont pu utiliser des lampes solaires et/ou chargeables, d’autres ne pouvaient qu’acheter des bougies et diner aux chandelles malgré eux, avec les dépenses qu’un tel achat génère.
Les équipes de la Jirama ont été dépêchées sur terrain à Behintsy dans l’après-midi du samedi et se sont attelées à la tâche toute la nuit pour remettre au plus vite l’électricité. Des mesures d’urgence ont été prises, notamment le remplacement du pylône par des poteaux en béton. La pluie a rendu difficile l’acheminement des équipements, retardant ainsi l’exécution des travaux. Dans la nuit, l’électricité est revenue pendant quelques heures dans certaines localités, mais au réveil le matin, plus rien. Certains ont donc pu repasser leurs habits pour se rendre à l’église, et d’autres pas.
Hier en début d’après-midi, soit plus de 24h après, l’approvisionnement en électricité a commencé à être rétabli progressivement. Deux pylônes de 63.000 V sont également tombés à Alasora et les travaux d’urgence ont été achevés hier après-midi. A noter que les vents violents ont renversé 40 poteaux électriques. Une quinzaine a pu être réhabilitée dans la nuit du samedi et les travaux se poursuivront ce jour. Ankadinandriana et Mantasoa sont également concernés.
En cas de coupures de câbles ou de poteaux qui tombent, la prudence des usagers est de mi²se. Il faut avertir urgemment la Jirama. Outre la page facebook «Jirama Officiel», il est possible d’envoyer un mail à «service-client@jirama.mg» ou appeler les numéros 3547 (Telma), 03 3547 (Airtel) et 032 32 035 47 (Orange).

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.