Référendum constitutionnel : Pétition de l’opposition

Ces derniers temps, des partis politiques, des associations d’observation de la vie nationale, des sociétés civiles se sont montrés défavorable à la tenue d’un référendum constitutionnel, surtout à l’approche de la fin du mandat de l’actuel Président de la République, et de la tenue des élections présidentielles et législatives en 2018. Actuellement, des collectes de signatures pour demander à l’Etat de ne pas procéder à cette révision de la Constitution est en cours. Cette collecte a été lancée et reprise par certaines sociétés civiles, à l’instar de la KMF/CNOE qui a partagé le lien sur sa page Facebook.
« Constatant que le non‐respect de la Constitution ou sa révision en vue de renforcer le pouvoir des gouvernants au détriment des intérêts de la population sont les causes des crises cycliques », lit-on sur le préambule de la Constitution Malagasy, ainsi le KMF/CNOE conscientise, tout en avertissant les dirigeants sur le danger de leur velléité de réviser la Constitution, juste à la veille de l’élection présidentielle. Cette révision constitutionnelle avant la présidentielle, qualifiée par le KMF/CNOE comme une manœuvre purement politique, risque d’empester la vie de la Nation.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer