Réseau FCCIM : Importance du système Intranet

Un atelier de restitution de l’étude sur la mise en place d’un système Intranet au profit de la Fédération des Chambres de Commerce et d’Industrie de Madagascar (FCCIM) s’est tenu hier à Antaninarenina. Conduite par un consortium dont le chef de file est l’entreprise Ibonia, cette étude a permis de préparer la mise en place d’un système intranet pour intensifier les échanges d’informations économiques, commerciales, financières et règlementaires entre la FCCIM et trois CCI pilotes. Avec la facilitation du transfert d’informations, le projet permettra d’améliorer l’accès des PME au marché national par le désenclavement des régions aux marchés régionaux et aux marchés internationaux. Il permettra également de renforcer la compétitivité des entreprises par une meilleure maîtrise de leur stratégie commerciale et de marketing.
Viviane Dewa, présidente de la fédération des chambres de commerce et d’industrie précise que le projet s’inscrit dans le cadre de la redynamisation des CCI et de la FCCIM. Les trois jours d’atelier ont également permis de se pencher sur la cartographie des activités économiques ainsi que le baromètre d’accompagnement des entreprises.
L’étude a été pilotée par le Programme d’Appui à l’Emploi et à l’Intégration Régionale financé Procom par l’Union Européenne en appui au secteur privé national à travers le renforcement de capacité des organisations intermédiaires et le développement des services aux PME, notamment pour un meilleur accès à l’information sur les marchés et la recherche de nouveaux débouchés au niveau national, régional et international. Luis Estere, coordonnateur du Procom ne manque pas de préciser que ce programme, d’une durée de cinq ans, prendra bientôt fin. «Nous sommes dans les derniers jours de la phase opérationnelle du programme». Il a d’ailleurs mis en exergue l’importance de l’appui au secteur privé pour le développement de Madagascar.
A noter que l’atelier de restitution d’hier a été rehaussé de la présence de Lantosoa Rakotomalala, Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat. Les chambres de commerce, selon ses dires, constituent le poumon économique des pays et c’est d’ailleurs sur ces structures que repose le développement régional. L’un des défis de son département, rappelons-le, est de parvenir à une industrialisation régionale.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.