Salaires impayés pour les 361 enseignants : Des manifestants investissent le bureau de la DREN

Le problème concernant le recencement et la vérification des fonctionnaires n’est pas encore résolu. Considérés comme des fonctionnaires fantômes, des enseignants ont manifesté leur mécontentement, et ont même reclamé le remplacement du Directeur Régional.

Le ton est monté d’un cran à Sambava, hier. Des enseignants ont exprimé leur mécontentement pour n’avoir pas perçu leur salaire car ils sont considérés comme des fonctionnaires fantômes…
Un groupe d’enseignants, conduit par le SEMPAMA Nosy ont ainsi investi le bureau de la DREN de Sambava. Ils ont emmuré à l’aide de planches et de clous la porte du bureau du Directeur. Par ailleurs, ces manifestants ont exigé le remplacement du Directeur régional. Selon leur résolution, les cours sont suspendus à partir de ce jour.
Ces enseignants, dont le salaire est impayé, sont au nombre de 361, ils n’ont pas perçu leur salaire depuis le mois de décembre 2017, en dépit des promesses faites par le Directeur régional, Boto Evariste que ce serait effectué dans les meilleurs délais.
Les enseignants se sont rués sur le bureau de la DREN dans le but d’obtenir des explications de cette affaire. Mais, leur colère s’est décuplée lorsqu’ils se sont aperçus que les responsables de la DREN étaient tous absents. «Le Directeur régional n’était même pas dans son bureau, il n’y avait qu’une poignée d’employés», selon les témoignages des grévistes.
Leur colère s’est amplifiée lorsqu’ils ont appris que le Directeur régional n’avait même pas encore transmis leurs dossiers dans la Capitale, Antananarivo, en vue de résolution du problème.
Les grévistes ont alors entrepris de boucler les portes du bureau et d’empêcher ainsi l’accès au bureau du Directeur de la DREN locale. Les manifestants sont allés jusqu’à réclamer le limogeage et le remplacement du Directeur régional. Ils ont également fait savoir que leur mouvement de revendications se poursuivra ce jour et s’étendra à d’autres CISCO.

F.A

Imprimer Imprimer