Session extraordinaire : Chistine Razanamahasoa interpelle le P.M sur le PMO

La première session extraordinaire du parlement a débuté hier. Pour l’Assemblée Nationale, trois sujets figurent dans l’ordre du jour. Le règlement intérieur de ladite assemblée, la proposition de loi modifiant la loi N° 2011-013 portant statut de l’opposition et la présentation de la politique de mise en œuvre de la politique générale de l’Etat conformément à l’article 99 de la Constitution sont inscrits dans l’ordre du jour de cette session ordinaire qui va durer 12 jours. Durant son discours, le président de l’Assemblée Nationale, Christine Razanamahasoa a insisté sur le fait que le gouvernement doit présenter en détails ses programmes inscrits dans le programme de mise en œuvre de la politique générale de l’Etat. « Il faut que des détails soient présentés et ils devront être chiffrés pour que les parlementaires puissent faire leurs évaluations après », a déclaré Christine Razanamahasoa. Pour elle, le PMO doit pouvoir être évalué dans le temps et dans l’espace.
Pour ce qui est de la proposition de loi modifiant la loi N°2011-013 portant statut de l’opposition, le président de l’Assemblée Nationale a fait savoir que les députés devront s’y pencher réellement du fait que l’opposition doit être issue de l’Assemblée Nationale. La Constitution de la quatrième république prévoit une opposition parlementaire. «Pour qu’il ait un vrai débat parlementaire et un vrai débat démocratique, il faut que l’opposition ait sa place à l’Assemblée Nationale», a mentionné Christine Razanamahasoa.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.