SMMV : Pour une fermeture des frontières avec la Chine

Difficile, voire impossible de maîtriser la propagation du coronavirus qui ne se limite plus à la Chine, dépasse les frontières. Des cas ont été constatés à Hong-Kong, en Malaisie, en Australie, aux Etats-Unis…. Il importe de renforcer les mesures pour éviter que le coronavirus ne touche Madagascar.

“Nous demandons aux autorités étatiques de fermer les frontières et suspendre les liaisons aériennes avec la Chine”. C’est ce qui ressort de la déclaration faite hier par le Syndicat des Employés du Ministère des Finances SMMV (Sendikan’ny Mpiasan’ny Ministeran’ny Vola). Ils se disent soucieux de la santé de la population malgache, et notamment de la santé des agents travaillant aux frontières. Les agents de la douane et de l’impôt font en effet partie des premiers à être en contact avec les passagers qui arrivent à l’aéroport international d’Ivato.Par précaution, les agents de la douane portent des caches-bouches et des gants. Au niveau du Ministère de la Santé, des dispositifs sont déjà pris, tant au niveau des ports que des aéroports avec le prélèvement de température des passagers en provenance de Chine, cependant il faut savoir que la durée d’incubation de la maladie est de deux à quatorze jours. Outre la mise en contact provisoire d’une durée de 14 jours entre les agents de santé et les passagers, trois contrôles sanitaires doivent être suivis par les passagers venant de la Chine et des zones affectées avant de sortir de l’aéroport.
Toute liaison aérienne avec la Chine devrait être suspendue jusqu’à ce que des solutions concrètes soient avancées par l’OMS, a insisté Herizo Andrianavalona Randriamanambola, président du Syndicat. Même les pays avancés n’arrivent pas à éviter la propagation de la maladie. Effectivement, selon les derniers chiffres publiés hier, le coronavirus a fait 171 décès. 8149 cas ont été confirmés dans le monde dont 142 cas critiques. Par ailleurs, 12.167 cas suspects ont été relevés.
A Wuhan en Chine, où est apparue la maladie et où elle se propage à une vitesse grand V, la construction d’hôpital destinée à recevoir les personnes infectées par le coronavirus fait partie des solutions prises. Certains pays envisagent par ailleurs le rapatriement de leurs ressortissants. La Russie aannoncé jeudi son intention de fermer ses4 250 km de frontières avec la Chine pour lutter contre la propagation du coronavirus. A Madagascar, certaines compagnies, ont déjà suspendu les vols vers la Chine.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.