Substances explosives découvertes à Betroka : La Gendarmerie demande une enquête sur 6 sociétés

La découverte de produits ou de substances explosives constitue toujours une source d’inquiétude chez les populations. Il y a, en effet, de quoi inquiéter, du fait que ces produits sont généralement associés à des armes à feu et, partant, à la terreur…

Les investigations sur la découverte des substances explosives d’une valeur de 260kg à Betroka se poursuivent depuis l’arrestation de 4 civils. Selon nos sources, seules 6 grandes sociétés ont reçu exclusivement l’autorisation d’importer cette substance à Madagascar. Une source proche de cette affaire a confirmé cette information et d’ajouter que la Gendarmerie va demander l’ouverture d’une enquête pour les six grandes sociétés importatrices.
Selon une source auprès de la Gendarmerie nationale, ces substances sont utilisées dans la fabrication d’explosives utilisées par les groupes terroristes et les djihadistes. Cette source de souligner le danger de l’expansion de ces substances lorsqu’elles sont entre de mauvaises mains.
«L’importation de ces substances à Madagascar suit des procédures très rigoureuses, alors cela nous étonne un peu qu’elles se trouvent entre les maines de civils», a confié notre source. Selon des recherches effectuées sur des sources documentaires, avec l’appui d’un expert artificier, le ministère de l’Energie et des Hydrocarbures est seul habilité à délivrer l’autorisation d’importer cette substance. Cependant, avant l’autorisation du ministère, il faut d’abord consulter l’avis de l’expert de la Défense Nationale.
«L’utilisation de ces substances par des civils n’est pas fortuite. Nous soupçonnons l’implication de hautes personnalités», a conclu notre source.

F.A

Imprimer Imprimer