Toamasina : Panique à la prison d’Ambalatavoahangy

Les détenus de la prison d’Ambalatavoahangy, de Toamasina, se sont révoltés à cause d’une sanction, qu’ils estiment injuste, infligée à l’un des détenus, d’après le Directeur Régional de l’Administration pénitentiaire de la Région Atsinanana, Jeremy Napoho. D’après les explications, une perquisition a été effectuée et au cours de laquelle un détenu en possession de cannabis a été appréhendé par les gardes. Interrogé, l’incriminé s’est contenté de se réfugier dans sa chambre.
Comme une discipline rigoureuse régit cette prison, d’après le haut responsable, ce détenu a été sanctionné de manière particulière. Cependant, l’incriminé, estimant sa sanction injuste, s’est tout de suite révolté en emmenant ses codétenus à une mutinerie collective. Ainsi, le lendemain matin, soit samedi matin, à l’heure où un garde a ouvert les portes des cellules, comme il le fait d’habitude, les détenus se sont mis à l’assaillir et à le rouer de coups. Tous les autres agents se sont alors mis à riposter et ont ouvert le feu en guise de sommation. Des agents de la Police nationale se sont empressés de venir en renfort. La situation a aussitôt été sous contrôle. Tous les détenus ont été enfermés dans leur cellule. Quant aux 7 détenus accusés d’avoir fomenté cette mutinerie, ils ont été enfermés dans une cellule sous surveillance particulière.

Recueillis par Rindra R.

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.