Traite de personnes : Un réseau chinois achète une fille malgache à 20 Millions Ariary

La traite de personnes, une action contraire aux droits de l’homme, figure encore parmi les pratiques malsaines des réseaux de trafiquants. En témoigne cette récente prise de la police à Ivato.

Ce n’est pas la première fois que les jeunes filles malgaches sont victimes de marchandages à l’étranger. Et encore, l’histoire d’exportation de ces jeunes descendantes d’Eve en Chine n’est pas prête de se terminer. Pas plus tard que vendredi dernier, 6 ressortissants chinois ont été arrêtés par la police, soupçonnés d’avoir reçu des commissions sur l’achat d’une vingtaine de jeunes filles. Le service central des enquêtes spécialisées (SCES) d’Ivato ont amené 5 hommes et 1 femme, tous des chinois, en vue d’une enquête.
Selon des sources informées, la police a ouvert une enquête après que plusieurs ressortissants chinois ont été invités par l’une de leur concitoyennes à Madagascar au mois de décembre dernier. Cette femme a, par ailleurs, mobilisé d’autres personnes à la recherche de femmes malgaches. En quelques heures de séjours dans la Grande Île, une vingtaine de jeunes filles malgaches ont déjà été approchées par ces Chinois. 3 d’entre eux ont procédé au mariage civil moyennant la somme de 20 millions d’Ariary le mois dernier. De ce fait, le mariage civil est l’astuce idéale pour faciliter la sortie de ces filles du territoire national et leur entrée en Chine. A noter que ces ressortissants chinois étaient sur le point de regagner leur pays d’origine avec leurs femmes malgaches quand ils ont été appréhendés par la Police.

Marc A.

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.