Tribunal Anosy : Un nouveau bâtiment pour juger les enfants

Un nouveau batiment servant de Tribunal pour Enfants et des locaux destinés aux Archives des Registres du Commerce ont été inaugurés hier à Anosy dans les locaux du Tribunal de Première Instance d’Antananarivo. Le Président Rivo Rakotovao, accompagné de la Ministre de la Justice Harimisa Noro Vololona, ont procédé à l’inauguration de ces nouveaux locaux. Tous les dossiers concernant les mineurs seront donc traités dans les nouveaux locaux, vu que le Ministère de la justice a toujours reçu des remarques sur l’inexistence d’infrastructures appropriées pour les mineurs. Ainsi, des services spécifiques assisteront désormais les mineurs. Les locaux destinés aux archives des Registres du Commerce, d’une grande importance, visant à améliorer le traitement des dossiers du monde des affaires. Les infrastructures ainsi que les mobiliers installés dans le nouveau bâtiment, à deux étages, ont été acquis sur fonds propres de l’Etat, et les travaux ont été exécutés en quatre mois.
Le Chef de l’Etat, Rivo Rakotovao, a saisi l’occasion pour relever les nouvelles infrastructures qui concourent à l’amélioration de l’image de la Justice et à l’instauration de l’État de droit. Raison pour laquelle, il a tenu à remercier la Garde des Sceaux pour ce qui a été entrepris, en termes de gouvernance et d’effort de développement, car c’est ce que la population réclame, a-t-il souligné. «Le fait de faire valoir les droits des mineurs, et la mise en place d’une assistance pour ceux qui ont affaire avec la justice, sont une grande avancée, et traduisent la sagesse universelle», a-t-il indiqué. Pour ce qui est des archives des Registres du Commerce, il a relevé que cela va impacter positivement sur le délai de traitement des dossiers, et enrayer la lenteur. Le Chef de l’Etat a déclaré que c’est un grand pas vers la numérisation des services au sein de l’administration, et de la justice en particulier, une petite réponse également aux remarques, notamment de Transparency International, a-t-il dit. Par la suite, le Chef de l’Etat a encouragé tout le personnel de la Justice à poursuivre les efforts de rapprochement par rapport aux usagers, et pour l’instauration d’une confiance mutuelle, afin de combattre les vindictes populaires, et autres démarches de non-droit. «Le respect des codes de la déontologie et de l’éthique qui régissent le personnel de la Justice, est de rigueur afin de rehausser son image», a insisté le Président de la République par intérim.

Marc A.

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.