Tsimialonjafy Mahamasina : Un éboulement fait 10 morts et 5 disparus

Un éboulement est survenu à Tsimialonjafy Mahamasina et a fait un bilan plus que désastreux. 10 morts et 5 disparus, c’est ce qu’a occasionné cette catastrophe naturelle des saisons de pluies.

Un éboulement survenu dans la nuit du 19 janvier 2019 dans le fokontany de Tsimialonjafy Mahamasina, à proximité des « 416 marches », à 50 mètres environ en contre bas de la statue de la Vierge Marie, s’est soldé par 10 morts, 5 disparus et 4 survivants, selon le bilan provisoire fourni par les sapeurs-pompiers. Les témoignages récoltés auprès des proches des victimes hier fait état de 2 enfants issus d’une même famille parmi les personnes décédées, dont un petit garçon de 7 ans, le corps ayant été retrouvé complètement calciné suite à un court-circuit, une petite fille de 3 ans ainsi que leur grand frère. Les rescapés ont été emmenés à l’hôpital afin d’y recevoir des soins d’urgence. A l’heure où nous nous sommes rendus sur place, les secours, composés par les éléments des sapeurs-pompiers ainsi que du corps de protection civile (CPC) s’organisaient tant bien que mal afin de retrouver d’éventuels survivants.
Selon toujours les riverains, l’éboulement est survenu aux environs de 19 heures et demie, lequel a été précédé par un coup de foudre. Quatre maisons ont alors été violemment entrainées au passage d’une coulée de boue, d’arbres et d’importantes masses rocheuses provenant d’en amont. Les pompiers ont travaillé toute la nuit afin de tenter de retrouver des survivants parmi les décombres. L’opération de sauvetage s’est déroulée dans des conditions difficiles étant donné l’ampleur des dégâts.
Les autorités se sont rendues sur place afin de constater de visu la situation et soutenir les victimes. Le préfet de police a rappelé qu’un avis d’évacuation avait déjà été mis en vigueur dans ce fokontany, qualifié de zone rouge car favorable aux éboulements, mais n’a visiblement pas été pris en considération par les habitants à défaut de mesures d’accompagnement.
Le BNGRC a, dans la journée d’hier, commencé à procéder à l’évacuation immédiate des riverains afin de prévenir d’éventuelles pertes de vies humaines. D’autres fokontany, dont celui de Tsimbazaza et d’Ambohijatovo ambony ont effectivement été en proie au même phénomène, dans la même soirée. D’autres glissements de terrain risqueraient de se produire dans les jours à venir, favorisés par le mauvais temps.

L.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.