Vigilance démocratique : Ravalomanana pour un pacte de conduite

Le président fondateur du TIM, Marc Ravalomanana, est en faveur de la mise en place d’un « pacte de conduite », lequel s’avère incontournable en vue de la tenue d’élections apaisées qui ne met pas en péril la stabilité sociale et politique. C’est ce que l’ancien Président de la République a suggéré à l’issue de la rencontre des chefs de partis membres du comité de vigilance démocratique pour les élections hier, à l’hôtel Carlton d’Anosy. Selon Ravalomanana, il s’agit d’un standard pratiqué dans les pays développés, notamment en Europe, lequel consiste à engager les politiciens à adopter un comportement exemplaire et à véhiculer certaines valeurs politiques susceptibles de mettre définitivement un terme aux crises cycliques qui minent régulièrement Madagascar.
Marc Ravalomanana s’est également manifesté à propos d’une éventuelle alliance avec Andry Rajoelina. Le président fondateur du TIM a ainsi révélé qu’il a commencé à se rapprocher des différentes tendances politiques de par son propre initiative. Etant donné que Madagascar est actuellement vulnérable, Marc Ravalomanana a décidé de s’engager dans des démarches réconciliatrices afin d’aplanir les divergences et trouver ensemble une issue favorable à ce marasme au profit de l’intérêt supérieur de la population malagasy.
Marc Ravalomanana s’étonne, en outre, du retard des textes électoraux, attribuant la responsabilité au régime actuel. L’ancien président a profité de cette occasion pour mettre en garde les opinions contre une élection précipitée et organisée à la va-vite, d’autant plus que l’avenir du pays en dépend.

L.R

Imprimer Imprimer