Vol de dossiers au Tribunal : Hanitra Razafimanantsoa dénonce une manipulation politique

Me Hanitra Razafimanantsoa, du parti TIM, a dénoncé une manipulation politique ayant pour but de ternir l’image de l’ancien président Marc Ravalomanana, en réaction au vol d’un livret survenu au tribunal d’Anosy à la fin de la semaine dernière, lequel renferme le dossier relatif à la fusillade du 7 février 2009. Le parlementaire TIM a, en marge d’une conférence de presse organisée hier à l’hôtel Colbert d’Antaninarenina par le CVDE, indiqué suspecter une instrumentalisation politique ayant pour objectif de faire de Ravalomanana un bouc émissaire dans l’affaire du 7 février. Hanitra Razafimanantsoa a ainsi tenu à interpeller les principaux intéressés à mettre un terme à toutes machinations ayant tendance à virer au harcèlement à l’endroit du président fondateur du TIM et autres propos susceptibles de compromettre la crédibilité de l’Etat ainsi que d’entraver le climat d’apaisement. Le parlementaire a fait état d’une stratégie machiavélique s’apparentant à de la diversion, destinée à masquer une conjoncture qui s’enlise. En sa qualité de juriste, Hanitra Razafimanantsoa a appelé à cesser toutes activités visant à entraver la Justice et à laisser les entités concernées à mener leur enquête loin des pressions. Hanitra Razafimanantsoa a tenu à rappeler que comme tout citoyen, Marc Ravalomanana bénéficie de la présomption d’innocence dans la mesure où il n’a pas encore fait l’objet d’une condamnation, du moins par un Tribunal compétent, et qu’il faut respecter sa dignité.

L.R

Imprimer Imprimer