Women in Business : Femmes entrepreneures, vecteurs de développement

Les femmes entrepreneures devraient être des vecteurs de développement, puisqu’elles sont génératrices d’impact réel sur la vie économique et social. Telles ont été les propos de Fanja Razakaboana, présidente du Groupement des Femmes Entrepreneures de Madagascar (GFEM) au cours de la 2de édition de « Women in Business » hier au Carlton d’Anosy. Cette édition qui se tient pendant deux jours est organisée par le GFEM, à travers l’association des Femmes Entrepreneures d’Antananarivo (FEA). Le Groupement des Femmes Entrepreneures est connu pour son engagement dans la promotion de l’entrepreneuriat féminin, un vecteur important de croissance économique pour le pays. Le groupement fait partie de l’association Femmes Chefs d’Entreprise Mondiale (FCEM) et travaille de concert avec plusieurs institutions internationales pour promouvoir le savoir-faire et l’expérience de ses membres.
« Get Inspired » est le thème de cette 2de édition, parrainée par la Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Madame Lantosoa Rakotomalala. Cette initiative est également soutenue par l’International Trade of Commerce (ITC) et appuyée par l’United of Nation Economic Commission for Africa (UNECA). Ce forum d’affaires national, d’envergure internationale, réunit femmes entrepreneurs de divers horizons, chefs d’entreprises, associations, membres du gouvernement, partenaires techniques et financiers, universitaires, autour de différentes thématiques.Le leadership féminin dans le monde des affaires, le commerce, la digitalisation et le développement personnel seront les thèmes développés pour cette édition avec la participation de treize (13) panélistes venus de Madagascar et d’ailleurs. Cette année encore, BANK OF AFRICA à Madagascar répond présente, et devient Banque Exclusive du GFEM pour ses activités organisées durant 2019. Pour cette édition 2019, le forum Women In Business accueille près de 150 participantes, dont des membres du GFEM des régions et des femmes entrepreneures locales. Il s’agit avant tout d’une plate-forme pour réseauter, se former, découvrir un peu plus sur soi, apprendre des autres et partager des valeurs communes. Le WIB insuffle de nouvelles envies pour encourager l’entrepreneuriat au féminin et pour pallier aux différentes inégalités qui l’entravent. D’autres nouveautés se sont ajoutées au programme cette année, par rapport à celui de l’édition précédente, comme les forums d’échanges, les séances de formation/coaching, les rencontres BtoB et les visites d’entreprise/d’usine.
« Le WIB 2019 n’est pas une simple rencontre, c’est avant tout une culture, un esprit, une vision qui se traduisent par une recherche permanente de l’excellence, un engagement constant de qualité pour s’inspirer, s’informer et s’améliorer dans ses activités. Faire partie de ce rendez-permettra d’échanger et de partager ses savoirs et son succès avec d’autres femmes», explique Fanja Razakaboana présidente du GFEM.
Ce grand rassemblement pendant le WIB est également une opportunité d’encourager toutes les femmes entrepreneures, adhérentes ou non du GFEM, à toujours se surpasser et porter haut le flambeau d’un entrepreneuriat féminin fort et à l’air du temps. Afin de performer en permanence les femmes entrepreneures, le GFEM annonce officiellement cette année le lancement du WIB AWARD 2020 qui récompensera le savoir-faire féminin de tous les secteurs.

Recueillis par C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.