Ajustement du gouvernement : Deux ministres de la Transition de nouveau nommés

Si les observateurs s’attendaient à un remplacement des ministres ayant contribué de près ou de loin à «l’évasion» de Claudine Razaimamonjy, il n’en fut pas le cas. D’ailleurs ce mini remaniement avait surpris plus d’uns…

Le Président Hery Rajaonarimampianina a joué la discrétion hier lors de l’ajustement du gouvernement. Si les rumeurs persistaient autour d’une démission du gouvernement, ou d’un remplacement de gouvernement, ce ne fut pas le cas. Il a été question de remplir les sièges vacants et de rectifier certains postes stratégiques du développement du pays.

Trois nouveaux entrants, trois autres remerciés

Le décret 2017-262 ainsi proclamé par le Général Roger Ralala, Secrétaire Général de la Présidence, fait état de trois nouvelles têtes qui font leur entrée dans le gouvernement. Il s’agit de Harry Laurent Rahajason, nommé ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, de Lantoniaina Rasoloelison ministre de l’Energie, des Hydrocarbures et de l’Eau ainsi que du Général Razafindramaitso Girard Randriamahavalisoa au Secrétariat Général chargé de la Gendarmerie Nationale. Les deux premiers ne sont autres que des anciens collaborateurs du Président de la République au sein du gouvernement Beriziky, durant le régime de la Transition.
Dans la foulée, Roland Ravatomanga du parti Tiako I Madagasikara a été remercié. Il a été l’une des personnalités politiques inamovibles depuis 2012 sous le gouvernement Beriziky. Après avoir assumé les fonctions de ministre de l’Agriculture durant 3 années consécutives, il a été nommé à la tête du ministère de l’Eau en 2016. Par ailleurs, Vonison Andrianjato, ministre de la Communication sortant, a été secoué par le dossier lié à son Directeur de Cabinet qui venait ­d’écoper de 5 ans d’emprisonnement dans un dossier de corruption. Le TIM et l’AKFM Fanavaozana se trouvent désormais sur la touche du gouvernement par cet ajustement.

Un super-ministère de la JIRAMA

Après plus d’une vingtaine d’années, les départements de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures sont de nouveau regroupés dans un seul ministère. Lantoniaina  Rasoloelison, ancien ministre des Finances et du Budget, récemment nommé Administrateur Délégué de la JIRAMA, sera ainsi l’initiateur des réformes et des grands défis à relever dans ces domaines. Rappelons que plusieurs projets du secteur énergétique sont en cours de lancement dans le pays, tels la mise en place de centrales hydroélectriques et de centrales solaires dans plusieurs localités. Le secteur des hydrocarbure est également un domaine très sensible et facteur potentiel de développement.
Les dés sont donc jetés et il appartient maintenant au gouvernement de faire preuve d’efficacité, avancent les observateurs politiques. D’autres annoncent que cet ajustement du gouvernement n’est pas une première et qu’il s’agira d’un feuilleton à plusieurs épisodes…

Marc A.

Imprimer Imprimer