Dimanche 19 Avril 2015



 A la UNE:

Conjoncture : Charles donne un ultimatum de 15 jours à Rajoelina

Le processus de réconciliation nationale est engagé et chacun accorde à sa manière l’attention qu’il faut porter à ce sujet. Le lt-col Charles Andrianasoavina, lui, estime que pour mener à bien ce processus, il faut, d’abord, que tous ceux qui lui ont causé du tort admettent, justement, leurs torts et lui présentent des excuses.

Le lieutenant-colonel Charles Andrianasoavina pose un ultimatum de 15 jours à l’endroit de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina pour l’intimer à lui présenter des excuses. Cet officier militaire l’a annoncé à la presse hier au tribunal d’Anosy. Le Ltn-col. Charles Andrianasoavina a rappelé qu’il avait beaucoup contribué à la mise en place du régime de Transition. Et qu’Andry Rajoelina n’a jamais pu accéder au pouvoir sans sa participation.
Cependant, l’ancien président de la Transition l’a trahi et a même cherché à l’éliminer depuis qu’il a fait les différentes révélations sur l’affaire de 2009.
Charles Andrianasoavina invite ainsi tous ceux qui ont participé à son « empoissonnement » à lui demander pardon. Cette démarche s’inscrit dans le cadre du processus de réconciliation, diligenté par le FFKM, toujours d’après notre interlocuteur. Charles Andrianasoavina a révélé, qu’une semaine avant les fêtes de Pâques, le président de la Transition lui avait demandé de s’entretenir en tête à tête avec lui, dans un endroit situé en province…
Pour lui, le moment est venu de s’engager réellement dans le processus de réconciliation qui repose sur les principes du «4F» qui signifie confession, repentance, vérité, et fihavanana. Le Lt Andrianasoavina, lui, accorde un délai, jusqu’au 1er mai, à Andry Rajoelina à se rendre chez lui pour lui présenter des excuses.

PLAINTE CONTRE CHRISTINE RAZANAMAHASOA, LE GAL NDRIARIJAONA ET LE COL. RENE LYLISON

Par ailleurs, le Ltn-colonel Charles Andrianasoavina dépose plainte contre trois anciens responsables de la Transition, à savoir, l’ancienne garde des sceaux Christine Razanamahasoa, l’ancien CEMGAM le Gal André Ndriarijaona et le colonel René Lylison. Il a saisi le Tribunal de Première instance d’Anosy hier. Avant son entrée au palais de la Justice, le lieutenant-colonel Charles Andrianasoavina a fourni des précisions sur les motifs de ses requêtes.
Le lieutenant-colonel Charles Andrianasoavina est persuadé que ces trois personnalités seront appelées à comparaître devant la Cour pour divers chefs d’inculpation.
L’ancienne garde des sceaux et non moins députée de Madagascar Christine Razanamahasoa et l’ancien chef des FIS René Lylison font l’objet d’une plainte pour diffamation. Charles Andrianasoavina récuse les allégations portées à son encontre par ces deux personnalités qui le qualifiaient de « malade mental » au moment où il avait fait des révélations sur les événements de 2009 notamment sur les affaires du « Lundi noir » (26 janvier 2009) et du 7 février 2009.
Charles Andrianasoavina soupçonne, par ailleurs, l’ancien CEMGAM de détournement d’armements et de munitions qui auraient disparu dans le camp de la BANI d’Ivato lors des arrestations des membres du comité de sauvegarde de la Nation, le 17 novembre 2010.
Christine Razanamahasoa, le Gal André Ndriarijaona ou encore le Col Réné Lylison pourraient faire l’objet de procédure d’enquête pénale et de poursuite judiciaire.
Cependant, jusqu’à présent, aucune des trois personnalités concernées n’a exprimé aucune réaction sur cette affaire dans laquelle elles sont accusées.

Vola R

Imprimer Imprimer

 

PRODUCTIONS Ma-tv


Nouveau look

Mahakolo

Ma beauté


© 2015 , toute reproduction des contenus de ce site est strictement interdite sans autorisation.