Ma-TV

A la UNE:

Les enseignants FRAM : durcissent le ton

 

Contrairement aux employés de la JIRAMA, les enseignants FRAM se sont décidés à durcir le ton. Ils ont brûlé une roue de voiture devant le portail du ministère. Selon les témoins, une voiture rouge est passée à cet endroit pour déposer cette roue, qui a été brûlée, par la suite, par les manifestants.
Les grévistes ont également fermé à l’aide d’un cadenas le portail d’accès au parking du ministère de l’Education nationale, où les directeurs garent leur véhicule tous les jours. Le ministre Paul Rabary et ses proches collaborateurs ont dû garer leurs voitures dans l’ancien parking désaffecté.
Les grévistes se sont, par la suite, rendus au CEG d’Anosibe pour mobiliser leurs collègues qui suivent une formation en linguistique et les exhorter à grossir leurs rangs. Vers 11h30, ces grévistes sont revenus sur leurs pas vers le ministère à Anosy. Ils ont décidé d’emprunter le portail pour piéton. Une fois dans l’enceinte, ils ont sifflé à fond dans leurs sifflets. Le tapage était assourdissant… Ils ont martelé qu’ils restent déterminés à intensifier leur mouvement de revendication.
Il importe de rappeler que ces revendications reposent notamment sur l’engagement d’une seule minorité d’enseignants FRAM au titre de fonctionnaires, alors qu’ils sont 75.000 enseignants à attendre cet enrolement.

Tahina R.