Rina Randriamasinoro : Victime de fake news

Le candidat à la magistrature d’Antananarivo, Rina Randriamasinoro, a été victime d’une «fake news» véhiculée sur les réseaux sociaux, hier. On y voit clairement, avec photo à l’appui, apparaître une personnalité en pleine intervention télévisée. La photo a visiblement été bien retouchée que pour peu, on s’y croirait… Le candidat du parti TIM aurait en somme remercié le régime en place pour son programme de recrutement de hauts fonctionnaires de l’Etat. On peut entre autres y apercevoir que Rina Randriamasinoro aurait favorablement répondu à cet appel en publiant officiellement son intention de soumettre sa candidature aux hautes fonctions de l’Etat. Il aurait ainsi décidé de tourner la page, de mettre de côté son égo et de saisir cette opportunité afin de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille et apporter sa contribution au développement du pays.
Bon nombre d’internautes y auraient véritablement cru, si Rina Randriamasinoro n’aurait pas réagi et manifesté son avis par rapport à cette plaisanterie de mauvais goût. Le candidat malheureux à l’élection communale d’Antananarivo a ainsi publié qu’il admet, certes, le souhait de certains internautes de soumettre son CV à de telles fonctions, les remerciant notamment pour leur estime en tant que «cerveau». Cependant, Rina Randriamasinoro maintient qu’il n’a pas publié de telles calomnies et qu’il n’a en aucune façon soumis son CV, comme on l’a laissé entendre. Il n’a pas manqué de réfuter cette méthode qui consiste à recourir aux réseaux sociaux pour véhiculer de fausses informations, et a saisi l’occasion pour exhorter tout un chacun à se dresser en faveur de la vérité si nous voulons contribuer au véritable développement. Enfin et non des moindres, Rina Randriamasinoro a interpellé le Service de lutte contre la cybercriminalité par rapport à ce genre de fait.

L.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.