Antananarivo : Fluidité de la circulation hier

Depuis quelques mois, les embouteillages infernaux font le quotidien des Tananariviens. Mais le phénomène atteint son paroxysme durant les jours de fêtes comme avant la fin de l’année. Presque tous les axes principaux sont bouchés, tels que la route d’Ankorondrano, Analama-hitsy, Anosy, Analakely, les 67Ha, Itaosy…
A l’avènement des fêtes, outre les innombrables véhicules qui circulent pare-chocs contre pare-chocs, des centaines d’autres stationnent à des endroits inappropriés. Avec les marchands de rue qui se multiplient et les milliers de piétons qui se bousculent et s’amassent partout pour se frayer un chemin, l’atmosphère du centre-ville devient surchauffée et éclectique.
Comme l’on s’y attendait, au lendemain des fêtes, la circulation redevient fluide. Depuis hier, les usagers des véhicules de transport en commun se raréfient et seuls de rares véhicules circulent dans presque tous les axes routiers de la ville. Les marchands de rue, eux aussi, ont visiblement pris un peu de repos et très peu d’entre eux ont daigné continuer leur activité hier. De même, de nombreux centres commerciaux de la ville Tana étaient encore fermés pour congé annuel.
Une nouvelle année commence. La population espère un changement et une amélioration de la vie sociale du pays. Tout un chacun aspire à un climat de paix et de sérénité.

Narindra R.

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.